.
.

La culture du Burkina en un seul clic !

.

Institut Imagine : Fin de formation sur l’utilisation du matériel ultra-léger


La session de formation intitulée  “Tournage avec du ultra léger” à l’Institut Imagine a pris fin ce vendredi 02 février 2018.  Plus d’une trentaine de participants ont pris part à cette  formation sur  l’utilisation de matériel très léger qui permettent à la fois d’être rapides, autonome, de produire des  films de qualité et diffuser des contenus acceptables sur le WEB. Dans cet article, formateurs et quelques participants apprécient :

Matériel d’éclairage très léger

C’est avec sourire aux lèvres et de grands projets pleins la tête que les apprenants sur l’utilisation de matériel “ultra-léger” regagnent leur domicile ce 2 février 2018. Au cours de cette formation organisée par l’Institut Imagine et ses partenaires,  une trentaine de apprenants issus de différents domaines (musique, journalisme, enseignement, le cinéma et photographie) se sont familiarisés à l’utilisation du matériel ultra léger. En quatre jours de formation, les participants ont compris  qu’avec peu de moyens et de bonnes techniques de cadrage, on pouvait tout simplement réaliser de très bons documentaires, d’interviews plateau, de reportages etc. Et cela n’est pas pour déplaire aux  organisateurs de la formation en particulier l’Institut IMAGINE qui voit à travers cette satisfaction, son objectif, (la décentralisation du cinéma) bien accompli.

Nicolas Roblin : Formateur

Le formateur Nicolas Roblin dit avoir découvert “énormément de volonté de bien faire et d’apprendre. Je pense qu’on a posé des bases et il suffit d’un travail personnel pour arriver à quelque chose d’intéressant”.”

Pour Sékou Oumar SIDIBE dit “Inspecteur Rock”, réalisateur et comédien bien connu au Burkina “cette formation à Imagine  m’a permis de me familiariser avec du matériel très léger, à la prise d’images de cérémonie et de spectacle”. Bien sûr, nous avons eu droit également à une panoplie de matériels de réalisation; certes disponibles mais méconnu du point de maîtrise. C’est véritablement une très bonne opportunité qui nous été offerte à travers cette formation et j’espère bientôt mettre ces connaissances en pratique et les rentabiliser dans le cadre de mes projets de film ou d’émission télé.

Pour Déborah Ouedraogo, membre de CinéPoD (Koudougou), c’est la pratique qui conduit à l’excellence. “Durant cette formation, je me suis familiarisée avec de nouveaux équipements très légers et acquis de nouvelles techniques pour aller vite dans le cadrage et dans la réalisation des plans. J’ai vraiment beaucoup appris et je m’attends à ce que nous développions d’autres modules de formation pour approfondir l’existant.

Fatim BARRO

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *