Accueil / A la Une / Rama la Slameuse : “l’Artiste c’est pas la gueule”….

Rama la Slameuse : “l’Artiste c’est pas la gueule”….

L’artiste est généralement connu pour ses beaux textes, ses messages de sensibilisation, ses belles sonorités et souvent ses critiques acerbes à l’endroit des gouvernants et de tous ceux qui ont en charge la gestion du bien public. Mais qu’à cela ne tienne, il y a des artistes qui font l’exception. En effet, au-delà des critiques et des revendications, il faut aussi tendre… C’est du moins la belle leçon qui nous reste sur les cœurs après cette remise de dons de vivres par l’artiste Rama la Slameuse à l’Union Nationale de l’Association Burkinabè pour les Aveugles et les Malvoyants (l’UN-ABPAM) . Une cérémonie de remise de vivres d’une valeur de près d’un 1 000 000 FCFA s’est déroulée ce 15 février 2018 au siège de ladite association.

C’est à travers une visite guidée des lieux que le public a découvert avec bonheur les activités d’éveil et éducatives du centre ABPAM. Ainsi, des salles de classes où malvoyants et bien portants apprennent le bon vivre ensemble, à la cantine scolaire en passant par la salle informatique, les hôtes de Suzanne TAPSOBA ont pu apprécier le travail gigantesque des enseignants. Au-delà même des devoirs transcrits en braille, le public a eu droit à une belle composition instrumentale jouée par des enfants malvoyants, une véritable victoire de ces enfants sur leur handicap.

A tout Seigneur, tout honneur, l’allocution de bienvenue est revenue de droit à la directrice du Centre, Suzanne TAPOBA. Pour elle, «  si nous voyons quelqu’un dans le besoin et qu’on peut l’aider on doit le faire», a laissé entendre Madame TASOBA en langue mooré.

Puis c’est au tour de la donatrice de montrer sa solidarité aux enfants de l’ABPAM.  “Ces enfants et moi sommes les enfants d’un même créateur. Nous sommes également les fils et filles d’une même  nation. Dieu m’a donné la force et je suis revenue dans la maison de mon père pour aider mes frères et mes

Rama la Slameuse

sœurs. Leur joie restore mon bonheur dans ce monde », a déclaré l’Artiste Slameuse.

« je fais appel à  tous les fils et filles de ma mère patrie de laisser parler leurs cœurs à l’égard de ces enfants du Burkina qui ne peuvent même pas manger 2 à 3 fois par jour. Le bonheur et la gloire n’a de sens que lorsque grâce à nous une famille rit au moins deux fois par jour dans la vie. Le monde n’est que vanité, vanité des vanités » a-t-elle conclut.

 

 

C’est un grand geste d’amour de la part de Rama la Slameuse” s’est exclamé le président de l’ABPAM Christophe Oulé  pour qui, ce geste est un signe d’amour pour des personnes qui en ont vraiment besoin. “Malgré le soutien des partenaires, les aides sont les bienvenues. Car même si nous voulons, nous

Christian Oulé, Président l’ABPAM

n’arrivons pas à prendre en charge toutes les personnes concernées par manque de moyens”, a-t-il ajouté.

Cérémonie empreinte d’émotion, la représentante des élèves ne cache pas sa joie et sa reconnaissance à Rama la Slameuse « notre joie est encore plus grande car vous êtes venue les mains bien pleines pour nous soutenir », souligne Zalissa LANKOANDE.

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières et notre pionnière du slam l’a bien comprise. Nonobstant ce geste, il faut rappeler que l’artiste n’est pas à son premier acte de bienfaisance. Ainsi ont pu bénéficier de cette artiste :

  • Les habitants de son village paternel et maternel
  • les femmes du 3éme âges de Ouagadougou (58)
  • 103 jeunes filles de la rue inscrites dans un centre de formation.

Au vue de tous ces actes dignes d’intérêt, Rama la Slameuse quoi qu’on dise, reste le modèle d’artiste dont l’exemple mérite à suivre. L’artiste ne saurait être seulement celui qui demande ou critique mais celui qui donne; comme quoi, “l’artiste c’est pas la gueule” mais celui qui sait surtout venir au secours des populations vulnérables .

Un don estimé à 1 000 000 FCFA

Nathalie.W.SEBGO et Fatim Barro

 

Voir aussi

Déclaration du président de la CENI

Suite au mémorandum de certains commissaires rendu public la semaine passée et travers lequel, les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :