La culture du Burkina en un seul clic !

.

Tangaré: le 6ème album de Maï Lingani


A l’occasion de la sortie officielle de son 6e album, Maï Lingani  a choisi Bobo-Dioulasso, ville culturelle et carrefour de différentes communautés pour animer une conférence de presse sur le sujet. C’était le mercredi 9 mai 2018 à l’Institut Français de Bobo Dioulasso. Assisté de son manager Danem Ousmane, elle a également annoncé son concert dédicace live pour le vendredi 11 Mai 2018 à l’espace culturel Bois d’Ebène à Bobo Dioulasso.

Maï Lingani (milieu) pendant la conférence de presse

“Tangaré”, c’est la nouvelle trouvaille de Maï Lingani soutenue par le Bureau Burkinabé des Droits d’Auteurs (BBDA). Auteure-compositeur, Maï Lingani jeune femme chanteuse burkinabé, charismatique et talentueuse fait partie des grandes célébrités musicales du Burkina.

“Tangaré” qui signifie ‘’entre les collines’’ en langue Bissa et tiré du nom de son village, rend hommage aux ancêtres de l’artiste. L’album auto-biographique évoque également le parcours musical de l’auteur, un parcours bien que parsemé d’embûches lui vaut aujourd’hui sa brillante carrière.

L’œuvre réalisée entre les Etats Unis et le Burkina est une variété tradi-moderne avec un mélange de rythmes burkinabé et d’ailleurs. “Tangaré compte 4 titres : Sougouri, Guerin, Yélelé et Laado.

Maï Lingani : Artiste musicienne

Avec ce dernier opus donc, la discographie de Maï Lingani se résume désormais à 6 albums et 3 Solo.

De ses collaborateurs nationaux et internationaux, on note serges Coulibaly, Alex Alejandro guitariste producteur et Lukas Ligeti …

L’album est déjà sur le marché du disque au prix de 3 000 frs cfa

Quant au grand concert live qui se tiendra le vendredi 11 Mai 2018 à l’espace culturel Bois d’ébène de Bobo, 3 artistes bobolais partageront la scène avec Maï Lingani : Rama, Abdallâh Dossama et Flèche. Afin de permettre à ses fans d’accéder sans difficulté au spectacle, le ticket d’entrée a été fixé à 1 000 frs CFA.

Au-delà de sa carrière artistique, Mai Lingani se consacre également à la cause des enfants des centres d’accueils du Burkina auxquels elle offre des repas et vêtements à travers le festival BEOG BIIGA.

Voici quelques explications des titres du nouvel album :

  • “Sougouri” traite du pardon en langue Mooré (nul ne se suffit à lui-même. Il faut toujours demander pardon pour plus de positivité autour de soi),
  • “Guerin”  qui signifie en langue Bissa (l’homme). Il faut Savoir choisir ses amis pour avoir une bonne fin.
  • “Laado”, qui signifie (le sourire) en Mooré parle de la vertu du sourire. Même un sourire d’une seconde peut changer positivement une vie.
  • “Yelelé”, chanté en onomatopée évoque le retour de Maï à ses origines Africaines malgré ses nombreuses tournées internationaux.

Raicha Coulibaly pour Artistesbf

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *