.
.

La culture du Burkina en un seul clic !

.

Cinquantenaire du Fespaco : “un appel exceptionnel” aux partenaires


Se donner la main pour réussir la célébration du cinquantenaire du FESPACO, tel était l’objet de la rencontre entre les premiers responsables en charge de la culture et les partenaires du FESPACO.  C’était ce 17 mai 2018 au siège même de la délégation du Fespaco où un « appel exceptionnel” a été lancé aux partenaires pour réussir l’organisation de ce cinquantenaire prévu du 23 février au 02 mars 2019 à Ouagadougou.

Partenaires du FESPACO, Ministre de la Culture et délégué au cours des échanges

La 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se tiendra du 23 février au 02 mars 2019 dans la capitale burkinabè. Cette édition qui coïncide avec le cinquantenaire de la biennale du cinéma connaitra une grande mobilisation et pas des moindres. Ce qui n’est pas bien entendu sans nécessiter de ressources tant sur le plan financier, matériel qu’humain. C’est en prélude donc aux préparatifs de ce cinquantenaire que Abdoul Karim Sango le ministre en charge de la culture et Ardiouma Soma le délégué général du FESPACO ont rencontré dans la matinée du 17 mai 2018 les partenaires traditionnels du festival. Objectif, donner à ces partenaires des informations utiles sur les principales articulations et les innovations de la 26ème édition.

Le ministre de la Culture, des arts et du tourisme et le délégué général du FESPACO

Une telle démarche, a souligné le Ministre Sango a l’avantage de permettre aux partenaires techniques et financiers de mieux s’organiser pour apporter un accompagnement substantiel à l’organisation de l’évènement.

A cet effet, il lance un appel exceptionnel à tous les partenaires du FESPACO pour des appuis exceptionnels. Le premier responsable en charge de la culture a par ailleurs fait une mention particulière à la France, à l’OIF, à l’Union Européenne et au Royaume du Maroc pour leur accompagnement constant au Fespaco.

De l’avis du délégué général du FESPACO, 2019 sera l’occasion de marquer un temps d’arrêt pour une révision générale de la machine. Ainsi, de la programmation à la sélection des films en passant par les rencontres professionnelles et les trophées, une innovation spéciale y sera apportée.

Aussi, une attention particulière sera – t- elle accordée à la jeunesse à travers la recherche de films de jeunes talents ayant démontré une démarche innovante au niveau de la création. Enfin, dans cette quête pour l’excellence, les salles de ciné et le Marché International du Cinéma et de la télévision Africains (MICA) connaîtront de nouvelles configurations.

Ardiouma Soma qui a lancé un appel aux partenaires pour le financement des cérémonies d’ouverture et de clôture, espère que ce cinquantenaire du Fespaco sera également la rencontre avec les populations des périphéries de Ouagadougou à travers notamment les cinémas mobiles.

Rappelons que la célébration du cinquantenaire du FESPACO est placé selon ses premiers responsables, sous la triple dimension de la mémoire, de l’identité et de l’économie, d’où le thème « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ».

Artistesbf

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *