La culture du Burkina en un seul clic !

.

Rémunération des fonctionnaires : Un sit-in national d’avertissement


Le bureau de la Coordination des syndicats de la Fonction publique (CSFP) a animé une conférence de presse le 8 juin 2018 à Ouagadougou. La conférence nationale sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat prévue du 12 au 14 juin prochain a été le point principal de cet exercice face à la presse. Outre sa non-participation à ladite conférence, la CSFP va organiser un sit-in national d’avertissement le jour J.

Les membres du bureau de la coordination ce matin

La Coordination nationale des syndicats de la Fonction publique (CSFP) a décidé de tenir un sit-in d’avertissement le 12 juin 2018 sur tout le territoire national. C’est la principale information ressortie de la déclaration liminaire et de la conférence de presse du bureau de la CSFP. Le sit-in en question est une manière d’exprimer le rejet de la conférence nationale sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat prévue du 12 au 14 juin prochain à Ouagadougou, selon Souleymane Badiel, porte-parole de la CSFP. Le mouvement aura lieu de 8h à 11h dans les services et va donner lieu au port d’un brassard ou bandeau blanc, symbole de « l’exigence de la transparence dans la gestion des biens publics ». Avec le sit-in, la coordination entend exiger également la satisfaction de sa plateforme minimale de 16 points.

Avant de décréter le sit-in, la coordination a réaffirmé sa non-participation à la conférence en vue comme elle l’avait indiqué dans sa correspondance du 29 mai 2018 adressée au Premier ministre. Dans ladite correspondance, la CSFP estime inapproprié le format de la conférence qui consiste à « réunir à la fois le gouvernement, les syndicats et des +forces vives de la nation+ ». Comme proposition, la coordination suggère de revoir le format pour faire de la conférence un cadre de discussion approprié entre l’employeur (l’Etat) et les employés à travers les syndicats dès lors qu’il est question de discuter des salaires des agents publics. Mais si le format devait être maintenu en l’état, la CSFP propose de ne pas limiter la conférence à la seule rémunération mais de l’élargir à la problématique de la richesse nationale et de sa gestion. La coordination, s’estimant n’avoir pas été écoutée car aucune de ses suggestions n’a été prise en compte, a donc décidé de ne pas y participer. Pour elle, la conférence en vue a pour objectif la réduction des salaires des agents publics de l’Etat et non la correction des injustices, des équités dans la rémunération. Dans la déclaration liminaire, le porte-parole de la CSFP a dit en avoir la preuve avec la déclaration du ministre en charge de la Fonction publique le 5 juin dernier au point de presse du gouvernement. Dr Séni Ouédraogo disait en substance qu’un agent public ne peut se prévaloir du maintien de ses droits acquis conformément au droit administratif burkinabè.

Pour rappel, la CSFP regroupe 30 syndicats. Elle a été créée en 2004.

Babribilé YAMBA

 

 

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *