La culture du Burkina en un seul clic !

.

Rémunération des fonctionnaires : Les écarts et les injustices en débats


La conférence des forces vives de la nation sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat a débuté ses travaux le 12 juin 2018 à Ouagadougou. A son terme le 14 courant, elle devra faire des propositions et de recommandations pour mettre fin à l’iniquité, aux injustices, à la discrimination et aux frustrations constatées actuellement dans la rémunération des agents publics de l’Etat.

Une cérémonie présidée par Paul Kaba TIEBA

La raison d’être de la conférence de 3 jours est de parvenir à un mécanisme garantissant une gestion équitable et soutenable des rémunérations des agents publics de l’Etat. Et également la recherche de l’apaisement social et l’accroissement de la productivité publique. De manière spécifique, les objectifs de la conférence sur la rémunération des agents publics de l’Etat sont, entre autres, d’identifier des critères d’harmonisation des salaires indiciaires des agents publics de l’Etat partant de leur niveau d’accès à l’emploi (classification catégorilelle), de fixer des balises en matière d’allocation indemnitaire de sorte à observer l’équité et la justice tout en restant dans des proportions solidaires et soutenables. Définir un instrument juridique approprié pour encadrer le nouveau mécanisme de rémunération des agents publics de l’Etat, définir les principes généraux applicables à tout emploi et à tout agent public de l’Etat, définir une démarche progressive de restauration du statut général de la Fonction publique, etc. sont également d’autres objectifs spécifiques de la conférence.

Les travaux  de la conférence vont se dérouler en plénières et en ateliers. Ceux sont au nombre de trois dans lesquels seront répartis les participants qui sont des représentants de l’administration publique, d’organisations syndicales, de la société civile, etc. Ainsi, l’atelier 1 va se pencher sur le thème « Grands principes et les valeurs structurants de la fonction publique et restauration de l’autorité de l’Etat », l’atelier 2 sur « Rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat (cadre juridique, système indiciaire et indemnitaire) et le 3e sur « Rationalisation des dépenses de l’Etat, autres avantages en nature servis aux agents de l’Etat et optimisation des recettes fiscales ».

C’est le Premier ministre Paul Kaba Thièba qui a donné le coup d’envoi de la conférence. Dans son discours d’ouverture, il a relevé que l’enjeu de la conférence, qui est par ailleurs capitale pour l’avenir du modèle social burkinabè, est de refonder le contrat social avec les agents de l’Etat et maîtriser la masse salariale. Pour lui, le temps est venu de réformer la fonction publique en s’appuyant sur 3 principes fondateurs qui sont l’équité et la justice, la soutenabilité des finances publiques et la solidarité. Paul Kaba Thièba a invité les participants à faire des propositions courageuses et audacieuses pour consolider la fonction publique.

Avant le chef de gouvernement, le président du mois des syndicats, Olivier Guy Ouédraogo  et représentant des 5 centrales syndicales et 21syndicats autonomes participant à la conférence, s’est adressé à l’assemblée. Il a souhaité que la conférence soit ouverte et sans tabou en vue de résoudre une bonne fois pour toutes l’épineuse question des inégalités dans le traitement des agents publics. A sa suite, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Séni Ouédraogo, le sort de la génération actuelle et celle future se joue avec la conférence sur la rémunération des agents publics.

Babribilé YAMBA

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *