La culture du Burkina en un seul clic !

.

Cinéma : Le film “rêve brisé” du réalisateur Bède Modeste GANAFE.


Le paysage cinématographique burkinabè se prépare à redorer son blason pour le Fespaco 2019. En effet, depuis la répartition du milliard du Président du Faso, les structures bénéficiaires sont en laboratoire avec pour mission : réaliser et présenter de beaux films au cinquantenaire de la biennale du cinéma.  Bède Modeste GANAFE, l’un des heureux bénéficiaires  du fonds a procédé au clap de début de son film “rêve brisé” ce 2 août 2018.



C’est l’aéroport  International de Ouagadougou qui a servi de cadre au lancement officiel de ce film. Le clap de début du film a été donné par Mariam OUEDRAOGO, représentant le Ministère en charge de la culture en présence de Ardiouma SOMA, Délégué Général du FESPACO et  de Armel HIEN, Directeur Général du Cinéma et de l’audiovisuel.

“REVE BRISE”  qui est une coproduction des structures “RACINE PRODUCTION” et de “CASTING COMMUNICATION”, raconte  l’histoire d’un jeune coiffeur qui va en aventure laissant sa femme et ses amis à la recherche d’un eldorado à l’étranger. Sept ans plus tard, il revient au pays tout déçu de cet eldorado imaginaire et illusionniste. ” Le film n’a pas la vocation de donner de leçons aux gens. J’essaie juste de suggérer des réflexions et des débats; c’est la fonction sociale du cinéma et c’est ce que j’essaie de faire” nous confie le réalisateur.

Bède Modeste GANAFE, Réalisateur du film©Artistesbf2018

Mariam OUEDRAOGO a, au nom du ministre en charge de la culture salué les efforts de toute l’équipe de racine production et de casting communication ” Le ministère est ravi de savoir que son soutien a été utile, “ a déclaré la représentante du Ministre de la Culture et du Tourisme avant de souhaiter que le film “Rêve brisé”  se mue en rêve réalisé pour un satisfecit des cinéphiles au cinquantenaire du fespaco”.

Mariam OUEDRAOGO : “que le film “Rêve brisé” se mue en rêve réalisé pour un satisfecit des cinéphiles” ©Artistesbf2018

Pour Armel HIEN, directeur Général du Cinéma et de l’Audio-visuel, c’était un devoir d’être là pour soutenir les professionnels du cinéma qui sont en tournage.  Comme vous le savez, le film a bénéficié de 35 000 000 de francs CFA et nous venons voir comment le travail avance. Nous ne doutons plus de la qualité du film puisqu’il a été retenu après un appel à projet; ce qui veut dire que nous connaissons déjà la compétence des techniciens”, s’est réjoui Armel HIEN.

Rêve brisé est un film de 26 mn dans lequel les cinéphiles retrouveront des figures bien connues tels l’artiste musicien Smarty dans le rôle de Mady (l’ami de Pablo) et Noël MINOUNGOU dans le rôle de Pablo(le personnage principal du film).

Voici les impressions des deux acteurs

Louis Salif KIETETA , auteur compositeur

J’ai la chance de tourner sur la série où je tiens le second rôle (Mady), l’ami de Pablo. Je suis, comme sa conscience dans le scénario du film. C’est  un plaisir de jouer dans les films. Je dis toujours que le cinéma c’est l’acte par lequel, on s’éternise un peu plus. En effet, quand vient le jour  où tu t’en vas, il n’y a que tes œuvres qui restent.  C’est plus qu’  un bonheur quand on t’appelle à participer à un film. Je ne m’étais pas imaginé  toujours dans le cinéma mais c’est  un honneur lorsque des aînés m’appellent pour apporter ma contribution à l’avancée de leurs projets.

Noel MINOUNGOU, Artiste comédien, auteur et metteur en scène.

Noël MINOUNGOU: Artiste comédien, auteur et metteur en scène©Artistesbf 2018

“C’est un comédien bien maquillé à souhait avec des favoris qui lui tronque sa vraie identité. “Je me sens un peu bizarre avec cette barbe parce que naturellement, je ne suis pas barbu. Je n’ai jamais eu la chance d’en avoir”, souligne-t-il. Puis, le comédien de préciser l’importance de son rôle: “C’est très intéressant pour moi parce que ce n’est pas qu’un simple rôle. C’est aussi un rôle de porteur de message. De plus en plus des jeunes sont portés vers l’Europe, vers un quelconque eldorado qu’ils ne maîtrisent pas forcement. Porter le rôle de Pablo qui se prête à cet exemple dans ce film, c’est pour moi planter une gaine d’une manière ou d’une autre”.

Le film est parti d’une histoire réelle avec un scénario qui date de près de dix ans. Inspiré par  l’épouse même du réalisateur, le film se tournera également à Bruxelles.

PK

Et c’est parti !

Le clap de début du film a été donné par Mariam OUEDRAOGO,©Artistesbf2018

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *