La culture du Burkina en un seul clic !

.

Société : « Mon pied et moi » de Hervé Jabbar HONLA alias « le chat »


Depuis bientôt trois semaines, le journaliste culturel, “le magnant”, “le chat” a disparu des  radars des médias. En effet, le promoteur des 12 PCA  qui n’est autre qu’Hervé HONLA est souffrant depuis un bout de temps.  Les images choquantes d’un pied droit très mal-en-point et rempli de pus que le journaliste a lui-même posté sur sa page Facebook sont alarmantes. Une visite de routine nous a permis de nous enquérir de ses nouvelles et de nous rassurer que le « Chat » va de mieux en mieux. Pour la petite histoire, tout est parti de rien et le « chat » se souvient qu’il n’a pas pu chasser cette nuit. Voici la chronique de l’évènement :

Comme d’habitude, « le chat » s’apprêtait à faire la fête avec ses jeunes frères et autres confrères. « Jacky el phueno et d’autres jeunes  du showbiz  m’ont encerclé pour qu’on fasse l’ambiance. C’est après que j’ai senti un petit coup de froid », nous confie le journaliste confortablement calé dans son divan de salon, la jambe légèrement tendue et soutenue par un tabouret.

Une prise de comprimé de PARACEMOL a vite fait l’affaire et les 30 minutes suivantes, le « chat » a continué de faire son ambiance.

C’est à la fin de la “soirée live” qu’il senti (cette fois) une lourdeur au pied, un mal gênant qui l’oblige à se rasseoir, histoire de garder le calme ou la discrétion. Mais, tout cela n’a été que de courte durée. « Et j’ai dit à Lawal que mon pied là, je ne comprends pas! ». 

Il sentait vraiment quelque chose dans le pied et pour ne pas alerter du monde autour de son mal, HONLA patiente, le temps que la place se vide de son monde. Malgré les douleurs qui se faisaient de plus en plus insupportables, il a tenu le coup jusqu’à son domicile. Quand il ôta ses chaussures, « mon pied était enflé », nous dit-il en mimant la grosseur du pied.

Très vite, il est conduit à l’hôpital aux environs de 23h pour recevoir des soins. Après 2 à 3 h de perfusion, Hervé est de retour à la maison avec l’espoir que tout est rentré dans l’ordre. Erreur ! car dès le lendemai, le mal aurait repris. « J’appelle encore mes médecins. On me dit grand frère, faut venir! » Nous conte Hervé HONLA d’un air sérieux et perplexe. Tous les examens ou presque ont été faits (un bilan de santé pour tout dire), rien! La radio même n’a révélé aucune trace de fracture.

De fil en aiguille, c’est Hervé HONLA lui-même qui finit par avouer aux médecins : « Effectivement, j’avais une blessure, mais ça disparu avec les soins. Il y avait un truc ici (en montrant son mollet), je me suis gratté pendant quelques jours. De jour comme de nuit, je ne cessais de me gratter et ça sortait du sang. » Et les médecins de conclure qu’il y a eu bel et bien infection… « … et il fallait qu’elle ait une porte de sortie qui est le pied », conclut Honla.

Puis, il poursuit : « Comme le pied était enflé et que cela avait atteint  une phase assez critique, ils m’ont dit “vieux père, on va te dire la vérité, tu es un journaliste, on te connait, on voit ce que tu fais, on va ouvrir ton pied. Ça va te faire mal avec toute la douleur que tu pourrais imaginer”.

En grand garçon et de surcroit en bon père de famille courageux, Hervé se porte volontiers pour l’opération. Mais c’était sans compter avec la nature de l’incision qui s’est faite sans anesthésie. Dès la première entaille, notre géant poussant un cri strident, véritablement proche à celui d’un chat pour son instinct de survie. « Au départ c’était juste pour faire sortir le pus, il n’y avait pas d’anesthésie. J’ai crié ! », Raconte Hervé en riant.

“Mon pied et moi”©Artistesbf 2018

Invité à suivre le déroulement de l’opération, Hervé HONLA a pu constater la quantité de pus retiré de son pied malade.  « Quand j’ai soulevé ma tête, j’ai  effectivement vu le pus qui sortait  et qui remplissait leur récipient »

En tout, le journaliste  affirme avoir subi trois interventions sur le même pied. A la date du 7 août 2018, le journaliste dit qu’il se porte de mieux en mieux.

RV HONLA : Les docteurs insistent même que je dépose le pied à terre. Je marche avec une seule béquille à présent au lieu de deux.

ArtistesBF : L’hypothèse d’un éventuel WAK est-elle  écartée ?

RV HONLA : Oui !!! Tout le monde m’a écrit et s’accordait que c’était ça. Moi, je n’y crois pas ! Parce que  tant que je n’ai pas une solution physique, une solution technique et médicale. Toi-même tu me connais !  je suis resté positive dans ma tête.

Encore prompte rétablissement au Journaliste qui, certainement manque beaucoup à ses fans. Mais ses amis et ses fans doivent comprendre et accepté que leur Idole est en résidence de création. Peut-être que d’ici là, il leur reviendra avec un livre qu’il pourrait intituler « Mon pied et moi »

Hervé HONLA en compagnie de deux visiteurs©Artistesbf 2018

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *