Accueil / A la Une / MBDHP: Fin du 7ème congrès ordinaire

MBDHP: Fin du 7ème congrès ordinaire

Le 7ème congrès ordinaire du Mouvement Burkinabè des Droits Humains et des Peuples (MBDHP) ouvert le 13 septembre dernier a clos ses travaux ce 15 septembre 2018. Après trois jours de travaux, les congressistes ont  fait le tour de l’actualité nationale et internationale notamment  sur la situation des droits de l’homme  dans le monde et particulièrement au Burkina Faso.

Ce 7ème congrès qui s’est tenu les 13, 14 et 15 septembre 2018 au Conseil Burkinabè des chargeurs (CBC) a eu pour thème, “Face à la situation  des droits humains caractérisée par la persistance de l’impunité, de la vie chère et de l’insécurité, la multiplication des attaques terroristes, renforçons le MBDHP, dynamisons ses structures de base et approfondissons notre compréhension des droits humains à la lumière des acquis de l’insurrection populaire en vue de leur meilleure promotion,  la protection et  défense au Burkina”.

Un congrès qui connu la participation de plusieurs organisations partenaires©ArtistesBF2018

Pour la circonstance, plusieurs organisations partenaires étaient présentes  avec  près de 140 délégués venus de trente huit (38)  sections nationales et  de la Côte d’Ivoire. Après avoir passé en revue la situation des droits humains dans le monde, les congressistes notent avec regret l’approfondissement de la crise qui secoue le système capitaliste en matière de droits de l’homme. Au Burkina Faso particulièrement, outre la question sécuritaire très préoccupante, les congressistes ont noté avec insatisfaction  trois années d’exercice du pouvoir du MPP marqué par l’inaccessibilité des  couches populaires aux services sociaux de base ( santé et  éducation).

“Au des droits économiques et sociaux, il y a encore des ratés… “, (dixit Chrysogone ZOUGMORE)©ArtistesBF2018

Pour  le nouveau Président  du comité exécutif National Chrysogone ZOUGMORE,  l’ensemble du territoire national souffrirait aujourd’hui des attaques terroristes multiples et multiformes. ” L’ensemble du territoire national souffre également de l’incapacité du pouvoir  actuel à faire face à ce nouveau phénomène qui ne fait qu’endeuiller nos villes et nos campagnes”, poursuit-il.  “Nous avons également constaté qu’au niveau des droits économiques et  sociaux, il y a encore des ratés. Que ce soit au plan éducation, que ce soit au plan de la santé, nous avons des attentes des populations qui ne sont pas encore satisfaites”, déplore le nouveau Président élu du MBDHP.

La fin des travaux de ce 7ème congrès ordinaire  a été sanctionnée par l’adoption et la lecture d’un rapport final, de  deux actes sur la vie interne du mouvement et sur la situation nationale.

Enfin, les congressistes ont procédé à la mise en place d’un nouveau bureau composé comme suit :

La fin des travaux sanctionnée par la mise en place d’un nouveau Bureau exécutif©ArtistesBF2018

Président : Chrysogone ZOUGMORE

Secrétaire Général : Aly SANOU

Secrétaire Général Adjoint : Regawoyi Chritoph BADO

Trésorière Générale : Mme Balboné/Nikiéma Fleur

Trésorier Général adjoint : Aviala Adama SOME

Secrétaire Général aux relations extérieures : Nébila BATIONO

Secrétaire Général adjoint aux relations extérieures: Franck GARANE

Secrétaire à l’Information : Abdoulaye BALBONE

Secrétaire adjointe à l’information : Mme ZON/COULIBALY Bertille

Secrétaire Général à l’organisation : Lamine OUATTARA

Secrétaire adjoint à l’organisation : Ulrich Marie Donald BADO

Commissaires aux comptex : Mme Bazié/SOMA Maria et Macaire DEMBELE

En rappel, c’est le 19 février 1989 que le MBDHP a été créé avec pour mission de promouvoir, de protéger et de défendre les Droits Humains.

 Patrick COULIDIATY

Voir aussi

Déclaration du président de la CENI

Suite au mémorandum de certains commissaires rendu public la semaine passée et travers lequel, les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :