Accueil / A la Une / Clôture du Festival des Bôbô Mandarès et Associés d’ici et d’ailleurs / FESBOMA

Clôture du Festival des Bôbô Mandarès et Associés d’ici et d’ailleurs / FESBOMA

La première édition du Festival des Bôbô Mandarès et Associés d’ici et d’ailleurs du Burkina (FESBOMA) a été lancée le 30 novembre dernier sous le thème : « ensemble main dans la main pour la réconciliation nationale et la paix sociale à travers notre culture ».  L’objectif d’un tel festival est de promouvoir et valoriser la culture burkinabè et Bôbô Mandarès en particulier.

Le Festival des Bôbô Mandarès et Associés d’ici et d’Ailleurs a été initié par l’artiste musicien Adji Sanon.  D’origine Bobo, l’artiste dédie ce festival à la communauté Bôbô Mandarè. « C’est un festival qui va nous permettre de nous retrouver, d’initier beaucoup plus la parenté à plaisanterie » a déclaré la promotrice.

 « je suis plus au moins satisfaite. D’une part, parce que les gens ont vraiment répondu à l’appel. Hier on a eu du monde par exemple Madame la ministre du développement économique des postes était présente ainsi que la marraine artistique Amity Meria, la chefferie de Bobo Dioulasso et du Moora Naaba représenté par une délégation. Au vu de tout cela c’est une satisfaction pour nous de voir que ces personnalités n’ont ménagé aucun effort pour être à nos côtés pour cet évènement. D’autre part, nous avons eu quelques difficultés au niveau sponsoring, ce qui ne nous a pas permis de médiatiser le festival sur le plan communicationnel », poursuit Adji SANOU.

la promotrice Adji Sanon (au milieu)

Ce festival a été marqué par un défilé de mode de tenues traditionnelles, une soirée folklorique, une formation au métier de conteur, des prestations d’artistes et un Maracana inter-communautaire.

L’artiste musicien Dicko Fils qui a assisté à la cérémonie de clôture le 02 décembre dernier apprécie « je suis très content car c’est un festival de plus dans le milieu culturel. Ce festival permet de valoriser la culture burkinabé et la parenté à plaisanterie entre les bobos, les peulhs et les Dafin. Que le bon Dieu bénisse ce festival. »

Le rendez-vous est déjà pris pour 2019 pour la deuxième édition du FEBOMA.

Remise d’un cadeau à Alain TRAORE pour son soutien

 

Voir aussi

FESPACO 2019 : La chine apporte son soutien avec 36 millions de fCFA

Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) fêtera son jubilé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :