Accueil / A la Une / Education : La CNSE annonce un un arrêt de travail de 24h

Education : La CNSE annonce un un arrêt de travail de 24h

« La coordination nationale des syndicats de l’éducation « CNSE » observera un arrêt de travail de 24h le jeudi 18avril 2019 suivi d’une grève de protestation qui sera ponctuée d’une marche-meeting sur l’ensemble du territoire national ».

L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse organisée par les représentants de cette structure le samedi 13 avril 2019 à Ouagadougou.

“Cette conférence de presse qui intervient deux mois après la dernière à laquelle la coordination avait suspendue son mot d’ordre de boycott de certaines activités scolaires (suspension des évaluations au préscolaire, au post-primaire et au secondaire, de la suspension des compositions au primaire, de  l’arrêt du traitement et la transmission du courrier (données statistiques, rapports trimestriels) et le non traitement des dossiers d’examens et concours au primaire, au post primaire et au secondaire ( constitution, traitement et réception des dossiers du CEPE, entrée en sixième, BEPC, BEP, CAP, entrée en seconde ou en BEP) a pour objet de faire le point sur la mise en œuvre du protocole et d’indiquer les perspectives dégagées par la coordination pour la suite”, a expliqué le coordonnateur de la CNSE, Bonaventure Bélem.

En effet, “la mise en œuvre de ce mot d’ordre avait amené le gouvernement à travers une correspondance en date du 29 janvier 2019 à faire des propositions sur la finalisation du projet de statut valorisant du 4 au 10 février 2019 et d’introduction du projet de statut en conseil des ministres deux semaines après, un atelier sur l’élaboration des actes de bonification d’échelon et des avancements et le début de la constation financière pour fin 2019, le transfert du traitement des indemnités de logement et spécifiques aux Directions régionales dès la 1ère quinzaine du mois de février 2019, sur la prise de disposition pour la suite des autres engagements, le trousseau pédagogique, la question de la cantine scolaire, l’allocation aux établissements de moyens de fonctionnement, le respect des normes liées aux effectifs dans les classes… etc.”, poursuit le coordonnateur de la CNSE

C’est au terme du délai de deux mois, que la coordination, ayant fait un bilan, a constaté que les conclusions étaient loin d’être satisfaisantes, a indiqué Bonaventure Belem.

C’est pourquoi, elle a décidé d’arrêter le travail pendant 24h le jeudi 18 avril 2019 de 00h à 24h et cette grève de protestation sera ponctuée de marche-meeting sur l’ensemble du territoire national, a-t-il signifié.

Et si, après ces marches, rien n’est fait du côté du gouvernement a souligné Anatole Zongo, un des conférenciers du jour, ils se retrouveront et verront quelle attitude tenir, a affirmé avec fermeté Souleymane Badiel.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail. Com.

 

Voir aussi

Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 avril 2019, en séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :