Accueil / A la Une / Fespaco 2019 : ” Nous sommes le cinéma africain; nous, les réalisateurs ” (Dixit Nadia El Fani)

Fespaco 2019 : ” Nous sommes le cinéma africain; nous, les réalisateurs ” (Dixit Nadia El Fani)

Aux “celebrities Days”, les comédiens ont élevé la voie pour dire que sans eux (comédiens), pas de cinéma. Aujourd’hui, une autre voie s’élève et déchire les ondes pour rassurer …

“Je dis toujours que nous sommes les réalisateurs, c’est nous qui faisons le cinéma et donc, sans nous, rien de tout ça n’existera. Nous offrons non seulement du travail à nos équipes techniques pour faire des films mais aussi du travail aux organisateurs du festival, à tous les responsables du ministère de la culture (directeurs de cinéma et autres responsables de planification). C’est grâce à nous que plein de métiers existent. Sans réalisateurs, tout cela n’existerait pas ! Alors, c’est pourquoi nous avons demandé en son temps, un minimum de considération et de respect pour les cinéastes. A mon avis, quand on ouvre un festival et que l’on ne fait pas venir sur scène les cinéastes, on rate quelque chose ! Parce que nous sommes le cinéma africain, nous les réalisateurs ! Et c’est notre place à nous et non pas aux hommes politiques qui ne nous écoutent pas de venir faire des discours c’est à nous les cinéastes de monter sur scène, de dire pourquoi nous sommes là, pourquoi nous faisons des films et pourquoi nous sommes heureux de rencontrer le public. Ce n’est pas aux hommes politiques de prendre la parole aux ouvertures et aux clôtures de festival parce qu’eux, ne font rien pour nous. C’est uniquement quand nous les interpellons et quand nous jouons à un rapport de force que d’un seul coup, ils nous prennent en considération. La preuve que nos films leur font peur, c’est que juste qu’aujourd’hui, nos films sont parfois censurés ; ça m’est déjà arrivé et c’est arrivé aussi à d’autres.”

A lire prochainement sur Artistesbf

Voir aussi

Déclaration sur les attaques terroristes au Burkina

Le MBDHP suit, avec une profonde tristesse et un sentiment d’inquiétude et de désolation, l’évolution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :