.
.

La culture du Burkina en un seul clic !

.

Sitho 2017 : une affluence timide mais avec un moral au top !


Sitho 2017 : une affluence timide mais avec un moral au top !

La 12 è édition du Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) qui se tient du 28 septembre au 1er Octobre 2017 se déroule dans la quiétude et la paissibilité. Le moral des participants est resté au Top malgré l’affluence assez timide à ce deuxième jour d’exposition. Animation, danses et dégustations de mets traditionnels ont marqué ce 30 septembre 2017


Tout s’est passé comme une lettre à la poste à ce deuxième jour du salon ! En lieu et place de la peur et de la crispation, c’est au contraire un salon très vivant et bien animé qui suivait son cours normal. En première ligne de cette animation, la délégation ivoirienne qui, comme au Fespaco est fortement représentée au salon, un signal très fort qui confirme de la santé parfaite des relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Ainsi donc, la délégation ivoirienne a fait le grand show à travers animations et danses traditionnelles, autant d’éléments qui témoignent de la tranquillité et de la paissibilité qui règnent à cette 12è exposition du Tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou.
obro_1.jpgA ce propos d’ailleurs, voici l’appel de la comédienne Bienvenue OBRO, gérante du stand ivoirien : “J’aimerais dire à tous ce qui n’ont pas voulu venir au SITHO à cause du contexte sécuritaire que nous sommes bien là et qu’il y a la sécurité, que nous sommes en sécurité et que tout va bien. Nous espérons vraiment que les gens seront plus nombreux parce que c’est pour eux que nous sommes là. Donc, qu’ils viennent nous visiter et qu’ils n’aient pas peur “ . Bienvenue OBRO épouse ZODO, tout en déplorant l’absence de nombreux pays de la sous-région, a souhaité que le Burkina soit représenté au SITAC qui se tiendra du 27 avril au 1er mai 2018 en Côte d’Ivoire.
niger-3.jpgLa République du Niger en tant que pays d’invité d’honneur au salon était aussi bien représentée. Pour Boulou AKANO, Directeur Général du Centre Nigérien de Promotion Touristique , il faut inscrire cette forte participation dans le cadre de l’intégration. ” Je pense qu’il faut plutôt inscrire notre présence dans le cadre de l’intégration, il faut à notre avis compte tenu du contexte sécuritaire que connait l’espace sahélo sahélien nous pensons qu’il faut consolider les acquis (…)il faut être toujours au côté des burkinabés pour consolider ce salon qui reste le seul outil et instrument de promotion de la destination Ouest africaine parce que c’est le seul salon qui soit constant”, a déclaré le DG du tourisme Nigérien.
Le SITHO, c’est aussi des rencontres, des échanges et de belles opportunités de remplir les carnets d’adresse. Djénéba SANOU gérante de l’hôtel ” La résidence KALOUDJA” au secteur 5 de de Bobo-Dioulasso se dit très satisfaite de sa visite au SITHO.
bobo1.jpg “Je suis venue au sitho pour faire une prospection dans le but de nouer d’éventuels partenariats avec d’autres hôtels de la place. Déjà j’ai rencontré pas mal de promoteurs hôteliers. J’ai enrichi mon carnet d’adresse avec pleins de contacts parmi lesquels, Artistesbf qui fait la promotion des hôtels du Burkina; je vous remercie pour m’avoir donner cette opportunité. Mon objectif est vraiment atteint car ma prospection, s’est bien passée” nous a confié Djénéba SANOU.
Enfin, Abiba sawadogo, quant à elle y était pour présenter les vestiges touristiques de la région du Centre-Ouest. “je suis venu représenter la région du centre ouest à travers la culture et le tourisme.
abiba_sawadogo.jpgPour ce SITHO nous avons apporté des prospectus des sites touristiques et très attrayant et accueillant dans le Centre-Ouest (Koudougou). Au titre de ses richesses touristiques, nous avons par exemple les crocodiles sacrés de Sabou, les habitats traditionnels gourounsi, le musée d’ADO de Réo, les nuits atypiques de Koudougou qui est l’un des plus grands festivals d’Afrique de l’Ouest, La mosquée centenaire de sur l’axe Ouaga-Bobo, la mosquée de Kassou à 20 km de Sapouy sur l’axe Ouaga-Léo”.

La journée du 30 septembre 2017 a été particulièrement marquée par des dégustations de mets traditionnels. Au Stand nigérien par exemple, il était pratiquement difficile de matérialiser ce moment de dégustation encore moins, goûter à un seul beignet.
Une belle prestation musicale aux sonorités djarma a mis fin à cette partie de dégustation. De là, prend fin aussi notre reportage pour cette deuxième journée du Sitho.
Images
Au stand nigérien : dégustation de mets nigériens
Animation troupe de danse ivoirienne
Dans ce stand, c'est la dégustation du




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *