Accueil / A la Une / Kundé 2019 : Floby rafle trois “Kundé” en plus du Kundé d’or.

Kundé 2019 : Floby rafle trois “Kundé” en plus du Kundé d’or.

« Wakato, c’est vraiment le temps. Il y’a le temps pour toute chose et Wakato c’est mon album pour le 2ème Kundé. Sinon, j’ai été nominé avec d’autres albums, mais je n’avais pas eu le 2ème Kundé, mais ce soir, je suis très content, je rejoins le grand frère Bill Aka Kora et vraiment je suis content » dixit Floby.

« Wakato ou le temps de Floby », est le 5ème album qui l’a permis d’être sacré champion, une 2ème fois à la 19ème édition des “Kundé”.

Ce 5ème opus qui est la consécration de l’artiste vient une fois de plus révélé son talent au cours d’une soirée qui a eu lieu le vendredi 26 avril 2019 à Ouagadougou.

En effet, en plus du Kundé d’or, Floby reçoit les “Kundé” de meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle de l’artiste le plus joué en discothèque et du public. Toutes ces distinctions lui ont permis d’obtenir de nombreux gadgets tels que des voyages offerts par deux compagnies aériennes de la place, un téléphone haut de gamme plus 12mois de connexion du sponsor officiel, un weekend dans un hôtel de la place, 1.000.000 frs FCFA offerts par le Commissariat Général des “Kundé”, une possibilité d’imprimer pendant une année dans une imprimerie de la place et  un bon de consommation d’un an d’une brasserie de la place.

Cet album qui a été travaillé sans pression, sans sérieux et dans des conditions pas difficiles, le lauréat du “Kundé d’or” 2019 a confié que son album n’avait pas un an de vie, et qu’il était loin de s’imaginer qu’il allait lui permettre d’être nominé et de remporter le Kundé d’or. « En fait, je m’amusais, je n’avais pas la pression. Donc,  je me levais chaque jour avec une chanson et je prenais mon temps pour l’enregistrer. Voilà les conditions dans lesquelles l’album a été travaillé. Je vois que souvent il ne faut pas trop trop mettre de sérieux. En voulant bien faire, on rate souvent, « Wakato », c’est vraiment le temps ».

Il a en outre souligné que cet opus devait être livré à un label « Je me suis dit que c’est un album que je vais livrer à un label et donc voilà j’ai déjà mon avance ».

Le Lauréat présentant ses “kundé”

Très ému et très content de son album qui rafle des trophées dans toutes les compétitions confondues bien qu’il ait moins d’un an de vie, Floby a profité de l’occasion qui lui est offerte dire merci à Dieu et aux hommes « Sincèrement, je suis très très content, c’est dans la nature de l’homme de rire quand un bonheur vient à lui. Donc ce soir je ne fais que rire ».

Il est à noter que ce Kundé d’or est le 2ème reçu par l’artiste après celui de 2010 et il était en compétition avec Mai Lingani et Nabalùm. Il détrône ainsi Imilo le Chanceux en attendant une année pour se voir remplacé par un autre artiste aussi talentueux que lui.

D’autres ‘Kundé’ ont eux aussi été décernés à des meilleurs artistes dans des catégories différentes.

Il s’agit du Kundé de meilleur artiste Burkinabé de la diaspora qui est revenu à IBK de la France, du Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest décerné à Kérozène, du Kundé du meilleur artiste de l’Afrique Centrale qui est allé à Roga Roga, du Kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine offert à Imilo le Chanceux avec sa musique Nonga Fo, du Kundé du meilleur artiste traditionnel qui est revenu à Marie Gayéri, du Kundé du meilleur artiste religieux qui s’est vu octroyé par la Sœur Nicole, du Kundé du meilleur clip vidéo de Dez Altino, du Kundé de la révélation avec un chèque d’une valeur de plus de 1.000.000 de FCFA à Amzy, du Kundé du meilleur espoir à Big Solid, du Kundé du meilleur featuring burkinabé offert à Dez Altino et du Kundé du meilleur artiste féminin remporté par Malika la slameuse avec un billet classe affaire offert par une compagnie  aérienne de la place.

La fête fut très belle puisqu’il y’a eu des prestations d’artistes locaux et de renommée venus d’ailleurs, de la chorégraphie, de l’humour. Enfin,  des “Kundé” d’honneur et d’hommage ont aussi été décernés.

Vue partielle du public

Des cas d’incidents à déplorer

Cependant, faut-il regretter les cas d’incidents malheureux survenus pendant la soirée ? des situations frustrantes et inhérentes à toute cérémonie balaise comme celle des “Kundé”.

Et pourtant, c’est bien dit que l’accès à la salle de cérémonie des “Kundé” est soumise à une présentation de carte d’invitation, d’un billet d’entrée ou d’un badge presse.  C’est ce qui a été dit et répété (sauf erreur) pendant les conférences de presse. Apparemment, les règles ont été très claires sauf que les hommes de médias titulaires de badges presse n’auraient pas compris  que pour le besoin de couverture n’avaient pas droit aux sièges. Cet aspect mérite à notre avis  d’être suffisamment expliqué pour éviter les frustrations et autres désagréments. Pourquoi les organisateurs ne trouveraient-ils pas d’ailleurs une solution définitive à cette question récurrente; ne serait-ce que  trouver aux journalistes de quoi “poser les fesses” comme on le dit quand il n’ y a pas de scène ? Nous croyons que cela possible parce que 19 ans d’existence sans discontinuité, c’est aussi 19 ans d’expériences et 19 ans d’organisation avec succès.  Il y a donc certaines imperfections légères que le “Kundé” ne devrait plus se permettre ou se laisser surprendre parce qu’il est inscrit aujourd’hui dans le paysage culturel burkinabè comme l’une des cérémonies les plus sérieuses …

Rendez-vous est pris l’année prochaine pour la 20ème édition.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

Fatim BARRO.

Voir aussi

Déclaration sur les attaques terroristes au Burkina

Le MBDHP suit, avec une profonde tristesse et un sentiment d’inquiétude et de désolation, l’évolution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :