Accueil / A la Une / Le film “Résolution” de Boris OUE et Marcel SAGNE

Le film “Résolution” de Boris OUE et Marcel SAGNE

S’il y a un film qui a beaucoup susciter de l’intérêt pour le public lors du Fespaco 2019, c’est bien le film “Résolution” co-réalisé par Boris OUE et Marcel SAGNE. Thème traitant de la violence faite aux femmes, le film “Résolution”, grâce au beau jeu d’acteurs a épaté plus d’un cinéphile. A la limite, il a arraché des larmes à certains spectateurs présents dans la salle.

Yenan, épouse de Marc KASSY est mère de Kevin un enfant incestueux ; ce qui n’a pas été sans conséquence sur sa psychologie; d’où une enfance assez tourmentée.

Sa beauté, son élégance et son succès au travail sont autant d’éléments qui feront de son époux, une redoutable bête, prête à tout pour assouvir ses instincts d’homme jaloux.

Sortie officielle : Fespaco 2019

Genre : Social-Drama

Comédiens principaux : Evelyne ILY dans le personnage de Yenan, Bruno HENRY dans le personnage de Marc KASSY, Devon Austin dans le personnage de Kevin.

Durée : 105′

Résumé du film :

C’est l’histoire d’une femme très violentée résolue à finir avec un époux devenu gênant par excès de jalousie et du succès fulgurant de sa femme. Les prières et les conseils d’amis seront vains jusqu’au jour où, poussée par le décès tragique de son unique fils lors d’une altercation familiale, elle prendra elle-même la résolution d’en découdre en étalant publiquement et notamment sur les réseaux sociaux, sa situation de femme violentée.

Pour montrer la cruauté et le caractère démoniaque de Marc KASSY, les réalisateurs font intervenir la couleur rouge vive. Le rouge à lèvres notamment, c’est ce que l’époux aime voir le mieux sur les lèvres de sa femme. C’est également la couleur rouge qui était prédominante sur la table à manger que l’époux avait dressée pour faire plaisir à sa femme.

Image du film Résolution Marc KASSY et son épouse Yenan

Très beau film certes avec un beau jeu d’acteur, le film dans sa dernière partie a laissé plus d’un cinéphile sur sa soif. En effet, tant de questionnements se posent à la fin du film. Fallait-il attendre que son fils unique soit tué par son époux avant YENAN ne prenne la résolution de se libérer de son mari tortionnaire ?

Evelyne ILY dans le personnage de Yenan, l’épouse maltraitée

Où est la victoire d’une femme qui a tout perdu jusqu’à son fils unique, si incestueux soit-il ?

A propos justement de ce fils incestueux, le fait délibéré pour les réalisateurs de l’éliminer dans le film convoque également un certain nombre de questionnements. Dans le milieu traditionnel, un enfant incestueux est considéré comme une saleté et sous d’autres cieux, il fallait peut-être le jeter à la mer ou l’abandonner à son triste sort. Est-ce pour cette raison (saleté) que les réalisateurs ont voulu montrer en tuant cet enfant dans le film ?

Nous sommes au 21ème  siècle et devant la loi, tuer un enfant, n’est-il pas un crime ? un enfant reste un enfant quel que soit son statut et sa filiation familiale.

Enfin, le fait de tuer délibérément l’enfant dans le film est une triple souffrance infligée à la femme de Bruno. Le fait incestueux en est un. La violence qu’elle subit au foyer est une seconde souffrance et la dernière, c’est le drame de son fils dont elle a été témoin.

Notre regard serait que les réalisateurs fassent en sorte que l’enfant incestueux et sa mère qui vivent déjà dans une tour d’ivoire d’enfer puissent gouter un jour au même bonheur: la liberté. Là, les applaudissements dans la salle auraient eu un sens.

 Patrick Coulidiati

Voir aussi

Déclaration sur les attaques terroristes au Burkina

Le MBDHP suit, avec une profonde tristesse et un sentiment d’inquiétude et de désolation, l’évolution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :