Accueil / A la Une / Patrimoine mondial : Ouverture de la quatrième réunion des experts africains du Groupe 5a.

Patrimoine mondial : Ouverture de la quatrième réunion des experts africains du Groupe 5a.

La quatrième réunion des experts africains du Comité du patrimoine mondial du groupe 5a a démarré ses travaux ce 10 juin 2019 à Splendid hôtel de Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre en charge de la culture Abdoul Karim Sango. On y notait également la présence des ministres Alkassoum MAÏGA et Alpha Barry, respectivement Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

Le Ministre Abdoul SANGO et ses homologues à l’ouverture ce matin

La question de la protection, de la promotion culturelle et naturelle est très préoccupante au plus haut sommet des Etats africains et des organisations en charge du patrimoine.  La situation des sites en péril sur la liste du patrimoine est assez évocatrice et interpelle. En effet, les statistiques révèlent que 22 des biens de la liste du patrimoine en péril sont en Afrique dont 16 biens dans le Groupe 5a.

C’est dans ce contexte que depuis 04 ans, se tiennent les rencontres annuelles des états-parties de l’Afrique subsaharienne du groupe 5a, histoire de mieux préparer les sessions et   briller du point de vue représentativité pendant les réunions préparatoires. La présente rencontre qui s’est ouverte ce 10 juin et qui se poursuivra jusqu’au  14 juin 2019 aura pour objectif de préparer la 43ème session du CPM prévue se tenir à Bakou.

Vue partielle des participants

Ces 4 jours de travaux qui réunissent les pays du groupe 5a (l’Angola, le Zimbabwé, la Tanzanie, l’Ouganda, le Burkina Faso) et 16 experts venus du Nigéria, Mali, Sénégal, Togo, Cameroun seront l’occasion pour les participants de réfléchir sur :

  • L’Identifications des biens culturels et naturels de valeurs universelle exceptionnelle
  • Le Processus de proposition d’inscription sur la liste du patrimoine mondial
  • La Stratégie de conservation et de protection des biens dans le cadre de la convention de 1972
  • De la question financière et Administrative
  • De la Présentation du bien en série portant sur la métallurgie ancienne du fer au Burkina Faso (seul bien en lice pour 2019)

Le Ministre en charge de la culture Abdoul Karim après avoir souhaité la bienvenue aux participants a souligné l’importance de cette quatrième réunion et le défi majeur qu’elle revêt pour l’Afrique, un continent marqué par sa faible représentativité sur la liste du Patrimoine. Malgré cet état de fait, le premier responsable du département en charge de la culture reste optimiste en espérant « plus de reconnaissance mondiale et de protection du patrimoine de la région Afrique et surtout un meilleur ancrage de ce patrimoine à notre développement durable.

Fatim Barro

 

 

Voir aussi

Lutte contre l’abus et le trafic de drogues: Le message du Ministre de la sécurité

“Ecoutez d’Abord ! “. C’est le thème retenu par l’ONUDC (Office des Nations-Unies Contre la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :