Accueil / A la Une / Politique : Présidentielles au Sénégal, cinq candidats, cinq programmes économiques

Politique : Présidentielles au Sénégal, cinq candidats, cinq programmes économiques

La campagne électorale a démarré en trombe au Sénégal. Cinq candidats sélectionnés selon un système de parrainage introduit pour la première fois solliciteront le suffrage des sénégalais lors d’un premier tour prévu le 24 février 2019. Financial Afrik a passé leurs programmes économiques au peigne fin. Dans un pays sahélien où 44% des habitants ont moins de 15 ans, la qualité de toute vision devrait reposer sur sa capacité à créer de l’emploi et à faire face aux défis du changement climatique. Nous pensons que la question de la monnaie n’est pas plus importante que celle de l’approfondissement de l’intégration économique ouest-Africaine, l’UEMOA, cadre extraordinaire et opportunité unique pour les entreprises sénégalaises devant évoluer vers la CEDEAO.

©financialafrik

Macky Sall: l’émergence par les infrastructures

Auréolé d’une moyenne de croissance de 6% durant son premier mandat, le président sortant, Macky Sall, compte passer à la phase II de son Plan Sénégal Emergent (PSE) dès sa réélection.

Ce programme keynesianiste repose sur la relance par la dépense publique et, particulièrement, les grands travaux, le BTP étant l’un des secteurs efficaces d’absorption de la main d’oeuvre non qualifiée, et l’Agriculture. Mais pour que le PSE puisse s’ancrer dans la durée, il devra, après une première phase marquée par une forte augmentation de la production agricole et les investissements dans les infrastructures routières, passer à une deuxième phase, celle de la transformation, de l’exportation des produits et services compétitifs.

S’il est réélu, Macky Sall poursuivra son programme d’investissement dans les infrastructures dans un esprit réaliste de consensus et de partenariat avec les investisseurs nationaux et internationaux. Pour rappel, 14 000 milliards de Franc CFA ont été mobilisés à Paris, à la fin décembre, pour le Programme d’actions prioritaires (PAP) devant couvrir la période 2019-2023. Le PAP comporte quelque 700 projets dont “la priorisation a été opérée sur la base de 11 critères”, selon une présentation faite à Paris par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, lors du Groupe consultatif. Il est notamment attendue de la mise en oeuvre de ce programme, une une croissance économique de 9, 1 % en 2023.

La nouvelle ville de Diamniadio, à équidistance du triangle Dakar, Mbour, Thiès est appelée à jouer le rôle d’une locomotive logistique et technologique du pays. Sur la période 2019-2023, un nouvel étage viendra s’ajouter à la fusée. Il s’agit du district financier de Diamniadio, lancé récemment avec la prétention de devenir un hub financier à l’échelle de l’Afrique de l’Ouest.

La suite sur www.financialafrik.com

Voir aussi

Fespaco 26ème édition : Apolline TRAORE nous entretient sur son film ” Desrances”.

A quelques jours de l’ouverture de la 26ème édition du FESPACO, Apolline Traoré espère que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :