Accueil / A la Une / Récréâtrales 2018, 10e édition : “Tresser le courage”

Récréâtrales 2018, 10e édition : “Tresser le courage”

Dans moins d’une semaine, la ville de Ouagadougou et précisément le  quartier Gounghin connaîtra un engouement particulier. Il s’agit comme vous le devinez déjà des récréâtrales, l’une  des plus grandes manifestations culturelles au pays des hommes intègres. Prévu du 26 au 03 Novembre 2018,  l’évènement récréâtrale  s’installera majestueusement au quartier Goughin avec des milliers de créateurs venus d’horizons divers.

Récréâtrales 2018

C’est donc parti pour une semaine  de programmation théâtrale au cœur de Bougsemtenga et des cours  familiales. Pour en parler, les organisateurs de l’évènement ont conviée la presse ce 19 octobre 2018 à une visite guidée des différentes cours où se tiennent  les résidences de création.

Aristide Tarnagda, Directeur Général des Récréatales

Depuis 2002,  les Récréâtrales se tiennent tous les deux ans et sans discontinuité au pays des hommes intègres. ” Tresser le courage”, c’est le thème que  l’association a choisi pour cette 10ème édition et qui se justifie sans nul doute par le contexte burkinabè marqué par la dégradation de la situation sécuritaire. Un thème qui interpelle les uns et les autres, la jeunesse et toutes les composantes de la société burkinabé à “tresser le courage” pour dérouter et repousser l’ennemi ou le mal d’où qu’il vienne. “Tresser le courage” est un message fort qui permet de dire que malgré tout , le Burkina Faso  continue de rester  debout,  que nous traversons certes des moments difficiles mais le rôle des artistes que nous sommes est  de mobiliser  les peuples,  à se rassembler,  à rester unis, à faire en sorte   que nous puissions  sortir de toutes ces zones de turbulences  que nous traversons.  C’est pour cela que le thème de cette année est  “tresser le courage”,  a expliqué le Directeur Général des Récréâtrales Aristides TARNAGDA.

Les familles d’accueil en répétition

L’innovation à cette 10ème édition, c’est une création majeure pendant le festival qui permettra un voyage des Récréâtrales à l’intérieur du Burkina Faso.

Aussi, les familles d’accueil (Les mères, les pères, les  filles de ménage) qui s’occupent des artistes ouvriront  le festival avec  un  spectacle concoctée par le chorégraphe ivoirien Massidi Adiatou.

Enfin, les Récréâtrales 2018, c’est plus de 300 artistes (auteurs, metteurs en scène, scénographes et comédiens) venus de l’Afrique, de l’Europe, du Canada et des États Unis autour des résidences artistiques organisées à Gounghin, au sein des cours familiales du quartier de Bougsemtenga.

70 000 milles festivaliers sont attendus pour plus d’une quinzaine de créations  spectacles, 3 soirées partage et 10 nuits animées   par les plus grandes vedettes du Burkina Faso. Les tickets sont au prix de 500 FCFA par représentation. Vous pouvez aussi vous procurer un pass à 5 000 FCFA, vous donnant droit à toutes les représentations.

Soyez alors au rendez-vous !

Fatim.BARRO

Voir aussi

Foire AKAA : « Il faut faire attention à ce que l’Afrique ne devienne pas un effet de mode »

Rencontre avec Victoria Mann, directrice de la première édition du salon d’art contemporain africain au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :