DANSE

Le FIDO 2016, sous le signe d’une solide conviction artistique   31 janvier 2016

C’est parti pour la 4è édition du Festival International de Danse de Ouagadougou (FIDO). L’ouverture officielle s’est déroulée ce 30 janvier 2016 à l’Institut Français de Ouagadougou. Au programme de cette première soirée, les compagnies GLULIA, l’Association Manifeste, Florent NIKIEMA et la troupe traditionnelle Djelibya de TIEFORA du Burkina Faso.


JPEG - 25 ko
Lady APOC (robe noire) sur scène

Le message fort de cette soirée reste sans conteste celui d’Irène TASSEMBEDO ; un message empreint de patriotisme à l’endroit de tous ceux qui veulent menacer la paix et la démocratie au Burkina. " Il faut en effet avoir une solide conviction artistique pour ouvrir cette 4è édition en ce mois de janvier 2016 qui nous a si cruellement endeuillés individuellement et collectivement. Cette année, c’est un sentiment de résistance et de combat dont nous sommes emplis et avec lequel nous avons choisi de tenir ou plutôt maintenir ce festival" a dit Irène TASSEMBEDO d’un ton engagé.
Pour une ouverture de rideaux, la sélection des prestations a été une belle réussite. Après la compagnie GLULLA et Florent NIKIEMA, c’est véritablement la troupe traditionnelle de Tiéfora qui a allumé la mèche et qui a arraché des tonnerres d’applaudissements au public. Mention spéciale également à Lydia Bock, cette chanteuse de blues et de rock qui nous a également épaté par sa voix suave à cette soirée. Voici d’ailleurs ce qu’elle dit de sa participation :

JPEG - 7.5 ko
Lady APOC

J’ai accompagné Florent NIKIEMA sur le thème de la "rencontre", une rencontre bien entendu musicale ; le chant qui accompagne les mouvements et vice versa, les mouvements qui accompagnent le chant. Nous avons voulu aussi exprimer à travers ce que nous avons présenté ce soir, l’énergie qu’est l’amour.
Le FIDO 2016 est dédié selon la promotrice à toutes les victimes des violences terroristes au Burkina et dans le monde. 20 compagnies sont déjà présentes à Ouagadougou dans le cadre de ce festival qui se produira sur deux sites. A l’Institut Français, le 3 et le 6 février et au CDC la termitière le 1er, le 2 , le 4 et le 5 février 2016. La promotrice a aussi annoncé une série d’interventions dans la ville de Ouagadougou, dans les écoles et dans les orphelinats.
Le FIDO, un instant précieux de plaisir et de bonheur à partager à l’Institut Français, au CDC la termitière et sur le www.Artistes.bf
A bientôt !
Gladys Rose Monde (GRM)
Quelques images :

Répondre à cet article

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Visuel Fespaco
Badara
SEYDONI PRODUCTION
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF