REPORTAGES

Lancement officiel du Fespaco en Côte d’Ivoire, les acteurs du 7è art apprécient ...  7 janvier

Le lancement officiel de la 25è édition du Festival Panafricain du Cinéma Africain, de l’Audio visuel et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), s’est déroulé du 5 au 6 janvier 2017 à Abidjan en république de Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens, à travers une très forte mobilisation ont exprimé tout un symbole : C’est d’abord leur attachement à la biennale du cinéma de Ouagadougou et leur souhait de voir se consolider les relations d’Amitié et de Coopération Culturelle entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.


L’une des innovations qui fera ses preuves à cette 25ème édition est sans doute l’initiative de la comédienne burkinabé Georgette PARE. En effet, l’actrice principale du film " Une femme pas comme les autres" du réalisateur d’Abdoulaye DAO a décidé d’apporter sa touche au FESPACO 2017 à travers un évènement dénommé "Nuit des célébrités".
Selon l’initiatrice de ce projet, "La nuit des célébrités" consistera à donner davantage de visibilité et du BUZZ aux célébrités du cinéma africain. "Notre cinéma est fait de célébrités et méritent d’être connues" a laissé entendre Georgette Paré. "La Côte d’Ivoire est un pays frère pour le Burkina. Les deux pays ont pratiquement une histoire commune. J’apprécie ce que fait la nouvelle génération et si elle a réussi c’est parce que l’ancienne génération a posé les bases" a conclu la star burkinabé.
Comment les autres acteurs du 7ème art apprécient-ils la cérémonie de lancement en Côte d’Ivoire ? Voici les impressions de quelques comédiens et producteurs de cinéma :

Bamba BAKARY / Comédien
La Côte d’Ivoire et le Burkina sont deux pays frères. Je ne connais pas un autre endroit en Afrique où on reçoit en même temps autant de monde et au même endroit comme le FESPACO. Chapeau et respect au FESPACO !
Donc, nous sommes très fiers de ce symbole qui vient d’être marqué et nous remercions très très profondément le Burkina d’avoir choisi la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur.

Bienvenue OBRO/Comédienne
C’est une satisfaction totale pour moi de savoir que la Côte d’Ivoire est le pays invité d’honneur du Fespaco 2017. Je suis contente de savoir que nous serons à Ouaga pour y participer. Nous montrerons le savoir-faire ivoirien, c’est-à-dire, montrer que les Ivoiriens peuvent aussi s’amuser et je sais que vous allez apprécier. Nous espérons remporter l’Etalon d’or de Yennenga, avoir beaucoup de prix, remplir nos carnets d’adresse et renforcer les liens de coopération entre le Burkina et la côte d’Ivoire. Mon souhait enfin est que le cinéma ivoirien rafle tous les prix (rires)*

Yolande BOGUI / Productrice Ivoirienne
C’est un grand honneur que notre pays soit invité d’honneur. Cela prouve que notre cinéma est en mouvement. La Côte d’Ivoire a toujours œuvré pour un cinéma de qualité. Nous espérons revenir du fespaco avec un Yennenga. Mais ce qui importe, c’est la participation et nous serons nombreux au Fespaco 2017 pour soutenir ceux qui sont en compétition et ceux qui ne le sont pas également. Nous irons aussi pour les échanges au niveau commercial et de l’industrie et c’est une grande joie pour moi.
Par contre, je suis un peu déçue au niveau de la sélection officielle, je pensais qu’on allait avoir beaucoup plus de films ivoiriens. Là, nos chances sont un peu réduites .

Kady TOURE/actrice Productrice du film "L’Interprète"
Bonsoir ! Je viens d’être nominée à la sélection officielle du FESPACO 2017 et c’est une grosse joie pour moi, c’est une grande fierté. Le film "l’interprète" est l’histoire d’une dame mariée et qui flanche lorsqu’elle fit la connaissance d’un américain. Ça devient la chute aux enfers entre le mari de la dame et l’Américain.

Olivier KONE / Réalisateur du film "L’interprète"
C’est une fierté pour moi de savoir que mon film ait été retenu pour la compétition officielle. Quant à mes attentes, je crois que j’ai eu beaucoup de ce que je souhaitais. Ce souhait, c’est d’être nominé pour le Fespaco, faire des rencontres. Mais nous n’irons pas au Fespaco en victime résignée. Nous avons beaucoup travaillé et nous comptons avoir un prix et représenter dignement le pays. Le film est tourné à 50% en français et 50% en anglais.

A la cérémonie de lancement, il n’y avait pas seulement que les professionnels de l’Art. Les scolaires et les étudiants étaient également de la partie. C’est le cas d’Amondine KASSI, et ses camarades qui se disent déjà se sentir dans la cérémonie.
Amondine KASSI/ étudiante
Nous venons d’assister à une très belle cérémonie. J’ai beaucoup apprécié la prestation de Bonou Mamadou qui a su nous communiquer assez d’émotions à travers la parole. On a senti qu’on était déjà dans le cinéma et vivement que le FESPACO se tiennent le 25 février prochain ; parce que ça promet ! On espère un jour apporter un Etalon de Yennenga féminin parce que jusque-là, les femmes n’en ont pas encore eu.
Tous les ingrédients semblent réunis. Vivement donc que le fespaco se tienne et que le meilleur gagne !
Propos recueillis par Patrick COULIDIATY

Répondre à cet article

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Visuel Fespaco
Badara
SEYDONI PRODUCTION
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF