Critique littéraire

Yoporeka Somet présente le résumé de sa thèse en Egyptologie  28 février

Par une minute de silence, Yoporeka Somet a tenu à rendre hommage à Cheick Anta Diop pour avoir fait un travail remarquable sur l’égyptologie. L’auteur a par la suite livré la synthèse de ses travaux. Il a d’abord clarifié les termes égyptologie et cosmogonie. De ce fait, l’égyptologie est une discipline née en 1822 qui vise à comprendre le sens de l’écriture égyptienne, les hiéroglyphes. Concernant la cosmogonie, elle fait allusion à l’origine du monde.
En égyptologie, au tout début du monde, il y avait une masse d’eau appelé le "Noun" qui est un dénominatif du dieu ou le père des dieux, et selon un récit, l’homme proviendrait des larmes du "Noun".
Le monde dans l’Egypte ancienne est organisé autour des dieux et le pharaon, est leur meilleur garant. Dans son exposé, Yoporeka Somet précise que le pharaon est un fils et un représentant du dieu sur terre. Il veille à la préservation de l’équilibre cosmique et de l’ordre social. Le geste effectué consiste à neutraliser les causes du désordre et de l’injustice. L’auteur va plus loin en établissant une convergence entre le pharaon et le Moogho Naaba. Il établit également un lien entre le déroulement des funérailles chez les dagara au Burkina Faso et dans l’Egypte ancienne.
Dans le système de l’Egypte ancienne, on a la famille, le spirituel, tout étant organisé par les dieux et la technologie qui est remarquable par la construction des pyramides. Les Egyptiens croient à une vie après la mort.
La séance de questions-réponses est venue clore la séance de présentation de l’œuvre.
Sonia ILBOUDO


Envoyer un message

 

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Votre confort informatique
Le FDF pour tous les goûts
Orange Burkina
Les lampes solaires LAGAZEL
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF