Actualités

Adèle ROUAMBA renait au Djongo Club, Paradis des Meilleurs Vins !!!  28 juillet

Ce jeudi 27 Juillet 2017, la presse a été conviée à la dédicace du tout-dernier album de l’artiste musicienne chanteuse Adèle ROUAMBA au Paradis des Meilleurs Vins. Les Hommes de média ont accueilli « Renaissance », un album riche de 5 titres dont un remix. Le journaliste culturel Kerson, affectueusement appelé chef de famille par l’artiste a été le maître de cérémonie de cette sortie discographique. Pendant deux heures d’horloge, la presse a renoué contact avec Adèle après un long silence.


Hommes de média, acteurs culturels, amis et familles étaient présents cet après-midi au Paradis des Meilleurs Vins pour être témoins de la « Renaissance » d’une des voix qui a su conquérir le cœur des mélomanes burkinabè à travers essentiellement son titre « M’zoa ». C’est dans une salle qui visiblement s’étouffait de monde que le journaliste Aboubacar KERE dit Kerson est revenu sur le parcours de l’artiste qui fit ses 1ers pas en musique depuis bientôt deux décennies. Un retour des plus vibrants qui nous ramène à Kombissiri, ville d’origine d’Adèle ROUAMBA.
« Renaissance », c’est le titre donc du nouvel album. Et l’artiste de justifier ce titre du fait qu’elle vient de très loin. Elle "renait" après un grave accident qui l’aurait contraint à quitter la scène musicale et à fuir les caméras pendant près de deux ans. « L’accident a été pour quelque chose dans la durée de l’album. Je ne voulais pas me montrer comme dans mon état actuel. Je ne voulais pas faire pitié aux gens, je ne voulais pas que les gens disent "Ola-ola…", "oh la pauvre ! Il y a eu un moment quand je me mettais debout, la jambe tremblait toute seule » a déclaré Adèle Roamba à la presse.
Elle a dû réapprendre à marcher, à se réapproprier sa propre confiance, à se refaire physiquement, à perdre du poids… en somme à renaitre. « Je renais tout simplement », s’est-elle exclamée.
L’album Renaissance qui fait 5 titres s’inscrit dans la variété musicale. Du titre Renaissance, un condensé de règles de bien saillance à « Le chien ne changera jamais » qui semble charrier les hommes, Adèle nous entraine dans un enseignement sur les règles basiques de vie. Dans cet album, elle n’omet pas de rendre un hommage solennel à AGA Denise qu’elle imitait déjà au lycée avec le titre Dounia, une belle reprise qui n’a pas laissé le public nostalgique sans effet.
L’album « Renaissance » qui est une auto-production, porte les empreintes de deux arrangeurs à savoir Yves De Bimboula au Burkina Faso et Hermann DJEDJI en Côte D’Ivoire.
Bon vent à Renaissance aux pays des Hommes intègres et hors de nos frontières !!!

Amina YANOGO

Répondre à cet article

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Votre confort informatique
Sitho2017 : Les merveilles du Salon
SEYDONI PRODUCTION
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF