REPORTAGES

MENA : Fin de formation des DR sur la communication de crise.  10 août

Ouvert le 7 août dernier, l’atelier sur les techniques de communication en temps de crise et de négociation partenariales a clos ses travaux. C’était ce 9 août 2017 à Tenkodogo. Des principes communicationnels, (anticipation, prise de parole en public, réseaux sociaux) en passant par les techniques de négociation partenariales et les fondamentaux de la communication, tout a été passé au peigne fin pendant cette formation afin de permettre à ces responsables en charge de l’éducation de mieux communiquer en temps de crises et d’être convaincants dans les négociations partenariales.


JPEG - 79.4 ko
Les DR en formation à Tenkodogo

Faire face aux éventuelles crises et passer convenablement le message au profit des acteurs de l’éducation, tel était l’objectif de l’atelier. C’est sans surprise si le MENA a fait recours à trois acteurs de la communication et pas des moindres pour communiquer avec les directeurs régionaux de l’éducation. Il s’agit notamment de Raphaël KAFANDO DCPM du MENA, de Arsène Flavien BATIONO du média " LE Stratège" et du Dr. Cyriaque PARE du média "LeFaso.net" qui, à travers une démarche participative ont livré une excellente communication. Retour sur le contenu de cette formation avec l’un des formateurs Flavien Arsène BATIONO

JPEG - 37.2 ko
Flavien Arsène BATIONO "Pour ce deuxième jour, nous avons travaillé sur la stratégie de communication"

"Nous nous sommes entretenus avec les directeurs régionaux sur les techniques de plaidoyers parce que ce sont des acteurs qui jouent un rôle fondamental pour la promotion de l’éducation et qui doivent contribuer aussi au développement du pays . Il fallait donc les outiller sur les différentes techniques en faisant bien sûr usage de la communication et des différents moyens médiatiques mis à leur disposition afin qu’ils soient véritablement opérationnels. Pour ce deuxième jour, nous avons travaillé sur la stratégie de communication notamment, comment véritablement mettre en place une stratégie de plaidoyer. Ce qui suppose qu’il faut d’abord identifier le problème central pour lequel on veut mener des actions de plaidoyer, identifier les acteurs qui sont capables d’agir pour la résolution du problème, identifier des objectifs clairs, définir des messages et élaborer un plan d’action qui fera l’objet d’une évaluation. A la fin, nous avons organisé un cas pratique de négociation avec des partenaires techniques et financiers sur la question de l’éducation inclusive. Je suis vraiment satisfait de l’inter-réactivité pendant cette formation parce que c’est avec des adultes, des hommes de terrain qui maîtrisent parfaitement les différents aspects abordés. Je suis très content de cette complémentarité. Les échanges ont été enrichissants et j’estime que c’est une très belle initiative de la DCPM qu’il faut nécessairement renforcer afin que des questions de communication, de plaidoyer et de négociation soient maîtrisées par les différents acteurs".

JPEG - 28.9 ko
Cyriaque PARE : Régle N01 : "Savoir prendre la parole en public"

Le Dr. Cyriaque PARE a, quant à lui fait d’abord un constat sur la complexité de la communication qui s’accentue avec " l’irruption du citoyen ordinaire dans le champ de la production et de la diffusion de l’information, grâce au Web 2.0 ". Et le Dr. Paré poursuit en disant que "si le schéma traditionnel de la communication fonctionnait du « Un vers tous » avec les médias de masse, il est désormais du « tous vers tous » avec les médias sociaux. Pour le Directeur du média LEFASO.NET, une meilleure communication suppose d’abord une bonne maîtrise des fondamentaux de la communication. Il s’agit entre autres, de la prise de parole en public, savoir identifier son public, savoir construire son discours et l’adapter aux circonstances. Ainsi, la première des règles en cas de crise, c’est de "Savoir prendre la parole en public," a indiqué le Dr. Paré.
L’atelier qui est une première du genre au MENA tombe à point nommé au moment où de nombreuses voix s’élèvent pour déplorer l’incivisme et la perte d’autorité dans les administrations scolaires. C’est donc sur fond de satisfaction générale que participants et formateurs se sont séparés. En attendant d’autres initiatives du genre, nous avons recueilli les impressions de quelques Responsables Régionaux :

Joseph Somda Directeur Régional de l’Education Préscolaire Primaire non formelle du sud-ouest
Cet atelier vient à point nommé parce qu’en tant que DR nous avons besoin d’être outillé sur la technique de la communication et notamment la communication en temps de crise. Nous nous sommes essayés à deux communications principales. La première, est la technique de communication partenariale. En tant que gestionnaire nous devrions savoir comment aborder nos partenaires, comment négocier avec les partenaires. La deuxième grande communication, c’est la communication en tant de crise. Comme on l’a dit au cours de l’atelier, les crises ne préviennent pas, il vaut mieux travailler à les prévenir ; ce qui veut dire qu’il faut des outils pour pouvoir communiquer en temps de crise. "Si une bonne communication ne peut résoudre une mauvaise gestion de crise, autant une mauvaise communication peut gâcher une bonne gestion de crise"
D’une manière générale quelles sont vos impressions ?
C’est une formation qui répond vraiment à nos attentes parce que si cette formation n’y était pas, il y aurait eu un manque dans la compétence des DR surtout que nous venons d’être nommés à ces postes de responsabilité. Il était important quand même que nous soyons outillés sur la technique de communication qui est un outil important de gestion.

Findema Ouedraogo / KABORE, Directrice Régionale des Enseignements post-primaire et secondaire du Centre-Sud
Le thème principal c’est la communication en temps de crises mais nous avons vu aussi auparavant comment faire un plaidoyer pour obtenir quelque chose des partenaires techniques et financiers pour pouvoir financer des projets
Quelle est la communication qui vous a beaucoup marqué au cours de cet atelier ?
La communication en temps de crise parce qu’on nous a montré que la communication est vraiment essentielle en temps de crise. C’est quand on ne dit rien parfois que la rumeur s’amplifie avec des informations erronées. Mais quand on met l’accent sur une bonne communication on arrive à rassurer les gens et à faire taire les rumeurs.

Suzanne Sidibé/TOE, Directrice Régionale de l’Education Préscolaire, primaire et non formelle des Haut-Bassins.
Il a été question de communication en situation de crise et de communication de façon globale. J’ai beaucoup appris parce que j’occupe un poste où je suis appelée à communiquer et à échanger de façon permanente. Alors, il y a eu de petits secrets que je n’avais pas au départ et cette formation m’a beaucoup outillée pour mieux accomplir ma mission.
Quels sont donc les petits secrets que vous avez découverts pendant la formation ?
Les secrets, c’est déjà savoir communiquer quand on est à son poste, Quels sont les premiers réflexes à avoir lorsqu’on arrive nouvellement dans un poste. J’ai aussi appris la nécessité d’approcher la presse, parce que la presse est là pour nous accompagner. Désormais, face à une crise, je saurai comment m’y prendre, trouver des astuces, les meilleurs réflexes et ce qu’il faut éviter en temps de crise.

Roger KABORE , Directeur Régional de l’Education Préscolaire, primaire et non formelle du Nord.
Nous venons de suivre pendant trois jours une formation sur la communication de crise et institutionnelle. J’avoue que cet atelier est venu à point nommé. Nous avons une structure qui a une image à défendre et des objectifs à atteindre qui ne pouvaient être atteints sans ce genre de renforcement de capacité.
Quel est le module qui vous a beaucoup accroché ?
Ah là, vous me poser une colle ; parce tout était vraiment bien ! Que ce soit la communication partenariale ou la communication de crise, nous avons beaucoup appris. Avec ce renforcement de capacité, nous allons sentir un effet immédiat dans nos structures, dans nos manières de faire et dans nos manières de communiquer. Beaucoup de choses positives seront observer dans nos structures.
P.K

Répondre à cet article

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Votre confort informatique
Le FDF pour tous les goûts
Orange Burkina
Les lampes solaires LAGAZEL
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF