Faits & Gestes

Echos du Fespaco : Aujourd’hui, la parole à Jean Claude Frisque
Manivelle Production est une société de production audio-visuelle qui est essentiellement prestataire. (...) Le Fespaco est un événement majeur pour le cinéma Africain et burkinabé. Nos espoirs, c’est que les films soient à la hauteur. Que cette édition soit à la hauteur des attentes des festivaliers en matière de choix et de sélections de films, mais également en termes d’organisations ( le point faible du FESPACO). De ce fait, on n’est pas (...)
Echos du Fespaco : les attentes des acteurs culturels burkinabé
Kady TRAORE, Réalisatrice-Productrice Athéna Films. J’avoue en toute sincérité que nous n’avons pas une vraie politique cinématographique au Burkina. Tout le monde nous envie parce que nous avons une école de cinéma et on ne peut pas comprendre que les gens soient toujours au chômage après une école de cinéma ; c’est inadmissible ! Si ces jeunes qui sortent nouvellement de l’Isis (Institut Supérieur de l’Image et su Son) doivent être laissés (...)
Echos du Fespaco 2017 : Les attentes des acteurs culturels et hôteliers
Delphine OUATTARA, Comédienne. Ma première attente, est qu’il faudrait que ce soit une belle fête réussie car le Festival Panafricain offre vraiment tous les honneurs à mon pays. Il est un lieu de rencontre pour tous les comédiens. On souhaite que tout se passe dans la paix, vu l’insécurité qui règne sur le plan national et dans la sous-région. Ma deuxième attente est que cette année, le FESPACO soit une confirmation des jalons de (...)
Coulisses : Etienne MINOUNGOU parle de ses Récréatrales pendant que Tahirou BARRY parle de son SITHO
Pendant que Etienne MINOUNGOU parle de ses Récréatrales, le Ministre de la culture lui, parle de son SITHO Les Récréatrales 2016 n’ont pas été que prestation d’artistes de renom ou seulement de grandes rencontres entre professionnels. Elles ont aussi été un tremplin pour les riverains de vivre dignement de leur commerce. Des parqueurs, des tenanciers de buvettes( jusqu’à 300 mètres à la ronde) en passant par les grilleurs de viandes et (...)
Attention aux contrevenants !!!
Il est très courant de renconter en ville, des panneaux frappés de face comme au verso le symbole "stationnement interdit". Ceux qui ont fait le code de la route savent de quoi il s’agit. Ce genre de panneaux sont situés dans des endroits très étroits ou susceptibles de gêner la circulation. Malgré ces avertissements, certains conducteurs s’obstinent expressément ou involontairement à violer l’interdiction de stationnement ; ce qui (...)
Il y a 2 commentaire(s) pour cet article
60 ans d’Amour et de partage ... !
« Dans 10 ans, j’en aurais 60 ! », ce propos est d’Irène TASSEMBEDO quand elle venait juste d’avoir ses 50 ans bien sonnés. Depuis cette date, c’était le compte à rebours pour les préparatifs. Ainsi, d’année en année, jour après jour, heure après heure, minute après minute, et seconde après seconde, Irène, soutenue par la puissance divine s’est retrouvée au bout de quelques années, de quelques jours, de quelques heures, de quelques minutes et d’une (...)
Spectacle d’Alpha Blondy : ce que vous n’avez pas vu ... !
Le concert d’Alpha Blondy est bien fini et ce, depuis le 02 octobre 2016. Nous étions d’ailleurs des plus heureux pendant ces spectacles parce que faisant partie de ceux-là qui n’ont jamais vu un seul spectacle de la trame d’Alpha. A quelque chose vraiment, journalisme est bon, est-on tenté de dire ! Mais attention ! ce n’est pas toujours rose parce ce qu’il arrive quelque fois aux hommes de ce métier de vivre des temps sales. Au concert (...)
En plein match de football, les Guinéens s’arrêtent pour chercher des grigris
Les Guinéens ont arrêté leur match de qualifications pour la CAN 2017 des moins de 17 ans contre les Sénégalais de longues minutes car ils cherchaient... des grigris. Scène assez surréaliste lundi en Guinée, lors du match retour du troisième tour des qualifications pour la CAN 2017 des moins de 17 ans. Les Guinéens ont arrêté de jouer pour se lancer dans une chasse aux grigris. Ils étaient convaincus que les Sénégalais en avaient cachés dans (...)
Il y a 1 commentaire(s) pour cet article
Voici ce qui arrive à ceux qui sont très pressés en circulation
La scène se déroule sur l’Avenue Charles DE-GAULES, précisément près des feux tricolores de l’Université de Ouagadougou. Ce Matin du 3 octotbre 2016, deux conducteurs attendant bonnement aux feux tricolores, ont été surpris par un choc produit à l’arrière de leur voiture au moment même où ils s’apprêtaient à passer au vert. Vérification faite, les deux conducteurs (un homme et une femme) se rendirent compte qu’il s’agissait d’une troisième (...)

 

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Visuel Fespaco
Badara
SEYDONI PRODUCTION
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF