SOCIETE

Echos du Fespaco

0 | 10

Echos du fespaco : les avis de quelques cinéphiles sur les films en compétition
Nous avons fait quelques salles de ciné et nous avons promené notre micro aux cinéphiles pour connaître leurs impressions sur les films en compétition et qu’ils ont déjà vus. En attendant de retrouver d’autres cinéphiles, voici bien que tard quelques avis Yann Ville, cinéphile Je suis allemand en stage à Ouagadougou et c’est mon premier FESPACO. Pour l’instant, c’est le film "Frontière" que j’ai bien aimé. Je n’ai jamais pensé qu’autant de (...)
Echos du Fespaco : Résultats du concours de pitch organisé par l’OIF
A la salle de conférence de Ouaga 2000 s’est tenu un concours de pitch organisé par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). C’était le jeudi 2 mars 2017 dans une salle pleine à craquer. Trois catégories étaient ouvertes aux candidats : Il s’agit de : la catégorie Long-métrages de cinéma ( avec 43 candidats initialement inscrits) les Séries télévisées (avec 19 candidats initialement inscrits) et les documentaires (8 (...)
"L’Etat Z’héros ou la guerre des Gaous" de Maurice BANDAMAN
Le Ministre Ivoirien de la culture et de la Francophonie était hier 28 février 2017 au village AKWABA dressé à la place de la Nation à la faveur du fespaco. En effet, le Ministre Bandaman a procédé à la dédicace de son nouveau livre intitulé " L’Etat Z’héros ou la guerre des Gaous". C’était en présence de nombreux journalistes et d’hommes de littérature La dédicace qui a fait l’objet d’une conférence de presse au Village AKWABA a donné (...)
L’"Interprète" sous les projecteurs
Le film "interprète" du réalisateur ivoirien Olivier KONE a été proposé en projection de presse au Ciné Neerwaya ce 28 février 2017. C’était en présence du réalisateur, de quelques comédiens du film, dont Kadhy TOURE, la comédienne principale. L’interprète", ce film de 104 minutes raconte l’histoire d’une femme trop absorbée par son travail. Sa passion, son dévouement et la qualité de ses prestations dans l’exercice de l’interprétariat vont lui (...)
Le métier d’acteur célébré au cours d’une soirée
Les "celebrities days", activité entrant désormais dans le cadre du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ont tenu le pari de la grande soirée d’hommage aux acteurs. Une somptueuse soirée aux cours de laquelle, les acteurs ont été valorisés ce dimanche 26 février 2017 à l’hôtel de ville de Ouagadougou. C’est entre cocktail, discours, hommages et distinctions, défilé de costumes de scène le tout dans une bonne ambiance (...)
Il y a 5 commentaire(s) pour cet article
Echos du FESPACO : Le prix de notre intégrité
Les Burkinabé ont promis de relever un défi, celui de faire du FESPACO 2017, une belle fête où tous les festivaliers d’où qu’ils viennent puissent garder de meilleurs souvenirs. C’était également le rêve de nombreux acteurs culturels et des autorités du FESPACO. Dans cette dynamique, la presse est saluée pour son rôle déterminant pour atteindre un FESPACO à la hauteur de notre ambition. Et jusque-là, tout fonctionne à merveille et notre (...)
Echos du Fespaco : La commission chargée des d’accréditations est confiante
Lucie TIENDREBEOGO, la chargée des accréditations et des relations publiques du FESPACO est très confiante et rassurante. "Tout avance à souhait" nous a -t-elle confié. L’équipe qui travaille en effectif réduit promet se donner à fond afin que chaque festivalier ait son badge à bonne date pour minimiser les frustrations et autres désagréments. Lucie TIENDREBEOGO(L.T) : Nous sommes chargés des relations publiques et d’accréditer les (...)
Echos du Fespaco : Marine Leloup nous livre ses impressions en avant-première
Cette semaine, nous vous proposons l’entretien que nous a accordé la Directrice déléguée de l’Institut Français de Ouagadougou. Grand partenaire pour la visibilité du Fespaco, cet institut entend une fois de plus et dans le cadre de la coopération audiovisuelle apporter sa touche à l’évènement. A ce titre d’ailleurs, Marine Leloup nous livre ses impressions en avant-première Marine LELOUP (M.L.) : L’institut Français de Ouagadougou est tout à (...)
Echos du Fespaco : Adama ROAMBA se préoccupe à finaliser son film "
D’abord, c’est un sentiment de joie quand j’ai appris que son film était sélectionné. C’était un sentiment de joie parce que c’est mon premier long métrage de création. Je ne doutais pas trop de la sélection parce que j’ai mis deux ans sur le scénario et nous avons mis tous les moyens de notre côté. J’avais juste quelques doutes au vu d’abord du nombre de films inscrits et au regard des différentes sensibilités des membres du jury Artbf : (...)
Echos du Fespaco : François K. ADIALAGA " Nous sommes confiants"
François KOUABOU ADIALAGA ( F.K.A.) : Je suis le responsable du département prenant en charge le voyage, le séjour et l’hébergement des festivaliers. Dans le cadre des préparatifs, l’organisation de cette 25ème édition s’est faite sur différents pools dont notamment le pool artistique qui comprend la sélection des films en compétition. A cet effet, huit salles ont été identifiées pour abritées les projections. Il s’agit du ciné Burkina, (...)

0 | 10

" C’est pas interdit... ! "
"C’est pas interdit !" : Qu’est-ce que ça vous fait de voir un homme porter une boucle d’oreille ?
La boucle d’oreille, depuis des lustres est un bijou qui sert en général de parure pour la gente féminine. Mais on constate qu’au fil des années, les hommes se sont aussi approprié ce style de vie. Autrefois admis par certaines cultures, ce bijou devient de plus en plus la nouvelle tendance des jeunes. Effets de mode ou de simple imitation, la société reste toutefois rigide voire prudente sur le sujet. Les avis sont partagés sur le port (...)
La chaine de cheville : Quel message cache-t-elle ?
Le port de la chaine de cheville "C’est pas interdit " mais … c’est mal compris ! Avoir un bracelet ou une chainette de cheville ou plus précisément porter une chaine au pied, c’est du déjà vu et "c’est pas interdit !". Mais qu’à cela ne tienne, cette pratique quoi qu’on dise sort de l’ordinaire et se prête à de nombreuses interprétations. Une chaîne au pied, au-delà de la parure que certaines femmes cherchent à mettre en évidence, cache-t-elle un (...)
" C’est pas interdit... ! "
"C’est pas interdit", c’est la nouvelle rubrique que vous propose désormais Artistesbf dans ses pages. En effet, "C’est pas interdit" de parler des nouvelles tendances, les vogues ou les petits zazou dont certains jeunes "branchés" s’adonnent. Les hommes qui percent leurs oreilles ou qui portent des boucles d’oreilles, les piercings ou les petites chaines au pied sont autant de comportements qui ne sont pas interdits certes ; mais (...)
Mariages traditionnels
Mariage chez les Dafis : complément d’enquête avec Maurice SAMA, D.G du VAO
Le mariage chez les DAFI (Nouna) tout comme celui en pays dioula de Lanfiéra ont une forte ressemblance dans les pratiques coutumières. En effet, suite à notre rubrique sur le mariage chez les DIOULA de Lanfiéra, Maurice SAMA, un lecteur très pointu de cette rubrique mais aussi bien trempé des traditions en pays DAFI a bien voulu nous apporter sa contribution sur le sujet. Ce sont des souvenirs d’enfance certes mais qui sont toujours (...)
Le Mariage chez les Dioulas de Lanfiéra avec Adja BARRO
Les Dioulas du village de Lanfiéra sont d’origine mandingue de l’Afrique de l’Ouest. Au Burkina Faso, on les rencontre principalement dans la province du Sourou de la région de la Boucle du Mouhoun. Le mariage coutumier dans cette partie ouest du Burkina particulièrement à LANFIERA est facilement assimilable à celui des Peulhs de BARKOUNDOUMBA dans la province de l’Oubritenga. Pour en savoir davantage sur les cérémonies matrimoniales (...)
Mariage coutumier en pays gourmantché (les Coulidiati de la province de la TAPOA
La région de l’Est peuplée majoritaire de Gulmantchéba connait cependant une paronymie du point de vue linguistique. Aussi, le Gulmancema (la langue des Gulmanceba) n’est pas parlée de la même manière dans cette région de L’EST. Ainsi, de la province de la Gnagna, au Gourma en passant par la Komondjari et la Tapoa, les coutumes du point de pratique ont également évoluées au fil du temps. Sur le plan du mariage coutumier par exemple, les (...)
Mariage en pays Dagara : Soutenance de l’Abbé Palm
Wierkome François d’Assise Palm, membre du clergé du Burkina Faso, a soutenu avec brio, le 30 novembre 2016 à l’Université Paris Descartes, une thèse de doctorat intitulée " Nuptialité et compensation matrimoniale chez les Dagara du Burkina Faso (Une analyse de démographie compréhensive) C’est devant un jury composé de Maryse Gaimard (Université de Bourgogne), Véronique Petit (Université Paris Descartes), Roger Somé (Université de (...)
Le mariage traditionnel chez les Bissa : par Etienne BAMBARA
Quelles sont les étapes du mariage traditionnel chez les Bissa ? Je me nomme BAMBARA Etienne, je viens de Garango de la famille royale. Je suis militaire à la retraite. Dans le temps, c’était lors des funérailles ou les jours de marché que les meilleures rencontres amicales se faisaient entre jeunes garçons et jeunes filles. Comme d’habitude, ce sont les garçons qui commencent à taquiner les filles. Lorsqu’un groupe de garçons croisent des (...)
Mariage chez les SAMO ou SAN : Léonce KI, raconte ...
Les SAMO sont une population d’origine mandingue d’Afrique de l’Ouest vivant principalement au nord-ouest du Burkina Faso, dans la région de la Boucle du Mouhoun notamment dans les provinces du Sourou et du Nayala. Le mariage dans ce peuple peut se faire selon plusieurs procédures. Pour en parler, Léonce KI, nous a reçus dans son bureau. Je suis Léonce KI (K.L ) : , secrétaire Exécutif Adjoint de l’Association pour la sauvegarde des (...)
Kpièllè Dabiré Pierre, à propos du Mariage "DAGARA"
Les DAGARA sont un peuple qui occupe la région du Sud-Ouest du Burkina, à la frontière du Ghana. Dans cette partie du Burkina, les coutumes pèsent encore énormément sur les mentalités. Le mariage, chez les DAGARA se déroule entre différents clans. Pour en parler nous avons rencontré un des patriarches, Kpièllè Dabiré Pierre, un journaliste à la retraite. Né vers 1935, je suis considéré comme le patriarche de la famille DABIRE. Malgré l’école (...)
Mariage en pays gourmantché avec Adjima THIOMBIANO
Le Burkina Faso compte une soixantaine d’ethnies. Cette semaine, nous nous sommes intéressés au mariage Gourmantché, une ethnie vivant à l’Est du Burkina Faso, à la frontière du Niger. Le mariage en pays gourmantché est généralement familial mais il a longtemps été fait sous de « kinapping ». Adjima THIOMBIANO originaire de la région et précisément de Fada N’Gourma nous en parle. Je suis ressortissant du Gulmu dans la région de l’Est du (...)
Mariage traditionnel chez les peuls de l’OUBRITENGA
Au Burkina Faso, les peuhls sont une communauté que l’on rencontre sur toute l’étendue du territoire. Le mariage dans cette communauté est tout d’abord une question de famille. Il se déroule en plusieurs étapes. Pour nous en faire une idée exacte, nous avons rencontré un membre de cette communauté. Il s’agit de SIBIRI ABDOULAYE DIALLO communément appelé BANGNAABA résident au secteur 08 de Ouagadougou. Ce ressortissant du village de (...)
Faits & Gestes

0 | 10 | 20 | 30

Décès du Docteur Salifou DIALLO : L’homme et ses actes
Le Docteur Salif DIALLO , l’homme affectueusement appelé "GORBA" a tiré sa révérence dans la nuit du 18 au 19 août 2017 à Paris. Né le 9 mai 1957 à Ouahigouya dans la province du Yatenga, l’homme a marqué par ses actes l’histoire politique du Burkina Faso. Ainsi de la révolution au Front populaire en passant par le régime Compaoré et celui du président actuel Rock Marc Christian où il détenait le poste de Président de l’Assemblée Nationale, (...)
La réglementation sur le niveau sonore en discothèque et festival se durcit
Discothèques et festivals vont devoir se soumettre à une réglementation plus stricte concernant le niveau sonore de la musique qu’ils diffusent, selon une série de mesures publiées mercredi au Journal officiel, qui visent à "protéger l’audition du public". Le niveau sonore moyen, mesuré sur 15 minutes, ne pourra plus dépasser 102 décibels, détaille le décret publié mercredi 9 août au Journal officiel, alors que le niveau maximal était fixé à (...)
Une chanteuse sénégalaise interpellée après une critique du chef de l’Etat
La chanteuse sénégalaise Amy Collé Dieng a été interpellée après avoir tenu des propos critiques envers le président Macky Sall dans une vidéo diffusée sur internet quelques jours après les élections législatives, selon des sources policière et administrative. Amy Collé Dieng, chanteuse de "mbalakh", musique sénégalaise basée sur les percussions, a été arrêtée jeudi soir à Dakar par la police. Elle est accusée d’offense au chef de l’Etat et de (...)
Cinéma : un réalisateur accusé d’avoir gifflé une actrice
La scène remonte en 2013 . Kim Ki-Duk, un réalisateur de renom aurait pendant un tournage de film porté la main sur une actrice. Quatre ans après, l’affaire est portée devant le parquet sud-coréen qui a ouvert aussitôt une enquête après qu’une plainte a été déposée contre le réalisateur. La comédienne l’accuse de l’avoir giflée pendant le tournage du film "Moebius", sorti en 2013, de l’avoir insultée et forcée à tourner une scène de nu. Etant donné (...)
Temps pluvieux et orageux : les précautions à prendre
La direction Générale de la protection civile informe la population des dispositions suivantes à observer en temps pluvieux. Si vous êtes dans un bâtiment : • Restez à l’intérieur. Ne sortez pas à moins que ce ne soit absolument nécessaire ; • Éloignez-vous des portes et fenêtres ouvertes, des installations de plomberie et des objets métalliques ; • Débranchez les dispositifs électroniques fragiles et les appareils électriques. Si vous êtes à (...)
Ministère en charge de la culture : 72 heures après la signature du protocole...
72 heures après la signature du protocole d’accord entre le SYNATRACT et les autorités du ministère de la culture, des Arts et du Tourisme, c’est l’expectative au niveau des travailleurs. Même si la joie n’est pas totale, le ministre a tout de même le mérite d’avoir réussi à désamorcer une bombe à retardement. C’est un véritable coup de maître réalisé par les premiers responsables de ce ministère dont il faut saluer l’esprit d’ouverture, de dialogue (...)
Porter sa ceinture de sécurité : Un geste qui sauve
Le Conseil des ministres en sa séance du mercredi 06 novembre 2013 a adopté un décret instituant le port obligatoire de la ceinture de sécurité pour les conducteurs et passagers des véhicules terrestres à moteur à quatre (04) roues et plus en circulation, aussi bien en agglomération qu’en rase campagne, dès lors que le siège qu’il occupe en est équipé. Il s’agissait pour le gouvernement, à travers l’adoption de ce décret publié dans le journal (...)
Grève au ministère de la culture : Fin de l’épisode !
Comme annoncé le protocole d’accord tant attendu par le SYNATRACT est tombé ce 11 juillet 2017 aux environs de 19h 30. Dans les nouveaux locaux du Ministère en charge de la culture où s’est tenue la rencontre, les deux parties (Syndicats et administration) se disent satisfaites des conclusions auxquelles elles sont parvenues. Il ne reste plus visiblement qu’à signer le protocole d’accord et cela, dans les prochaines 24H. La rencontre (...)
Le bras de fer continu entre le SYNATRACT et le ministère de la culture, des arts et du tourisme.
Le SYNATRACT (Le Syndicat National des Travailleurs de la Culture et du Tourisme) était face à la presse ce matin afin de donner sa version des faits sur son mouvement de grève illimitée déclenchée depuis le 3 Juillet 2017. Le SYNATRACT, pour la circonstance a eu le soutien de la Confédération Syndicale Burkinabé (CSB) à travers son secrétaire Général, Guy Olivier OUEDRAOGO. La rencontre avec la presse s’est déroulée ce 11 juillet 2017 à la (...)
Ministère de la culture : Les autorités appellent le syndicat à une reprise immédiate du travail
Le Ministère en charge de la culture connait depuis quelques mois de mouvements d’humeurs. Les travailleurs de ce département ministériel ne sont pas contents et le manifestent à travers leur syndicat. Depuis près de cinq mois,certains ne connaissent plus que vaguement la disposition du mobilier de leur bureau. En effet, depuis février 2017, ce personnel multiplie de nombreux arrêts de travail (grèves) pour se faire entendre par (...)

0 | 10 | 20 | 30

 

Recherhcer
 
 
 
Publicité
Votre confort informatique
Le FDF pour tous les goûts
Orange Burkina
Les lampes solaires LAGAZEL
 
Tout Droit reservé - Copyright © : 2012 ArtistesBF