Accueil / A la Une / France : Hommage national aux deux soldats tués au Burkina Faso

France : Hommage national aux deux soldats tués au Burkina Faso

Le président de la République Emmanuel Macron a présidé mardi 14 mai à l’Hôtel des Invalides une cérémonie d’hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux commandos de la Marine nationale tués en libérant des otages dans le nord du Burkina Faso.

La cérémonie d’hommage national en l’honneur des premiers maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello s’est tenue mardi 14 mai, à 11 heures, à l’Hôtel national des Invalides à Paris.

Le président de la République Emmanuel Macron présidait la cérémonie et a prononcé une allocution pour saluer l’engagement des deux officiers mariniers, morts dans l’opération militaire conduite dans la nuit du 9 au 10 mai, au nord du Burkina Faso, pour libérer quatre otages, dont deux Français.

Lire aussi : “Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, des soldats hors normes”

► La population a été invitée à se rassembler à 10 heures, par le gouverneur militaire de Paris, pour « manifester son respect et sa solidarité avec les familles et les frères d’armes de nos camarades disparus par une présence recueillie au passage du cortège funéraire ».

Tandis qu’Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron saluent longuement les familles, Christian et Rodolphe, deux anciens militaires sont venus assister à la cérémonie devant les Invalides :

« Je suis ancien officier de cavalerie et je suis venu ici en soutien aux familles des deux soldats. J’espère que les discours pourront un peu les apaiser dans leur souffrance. », chuchote Rodolphe, 52 ans (à droite). Son ami Christian qui l’accompagne, ajoute : « En tant qu’ancien officier parachutiste, je suis venu en mémoire de ces deux commandos qui sont tombés. Je n’attends absolument rien des discours des politiques pour cette cérémonie. Je ne suis pas là pour eux mais ça pour soutenir les familles et les frères d’armes. » Christian, 53 ans

Voir aussi

LUCIEN HUMBERT HOMME DE CULTURE

Bilan de la première édition du BISO 2019 par Lucien Humbert

La Biennale Internationale de Sculptures de Ouagadougou (B.I.S.O.) fête sa première édition !! On entendait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *