Accueil / A la Une / Affaire VAO : Que la raison du plus fort ne soit plus jamais la meilleure !

Affaire VAO : Que la raison du plus fort ne soit plus jamais la meilleure !

C’est demain que l’affaire du Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) notamment la question de son statut et de son rattachement au Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) sera débattu en conseil des ministres, avons-nous appris de sources bien concordantes. Sauf surprises de dernières minutes ou pour des raisons d’agenda, le gouvernement souhaiterait des éclaircissements sur la convention signée entre le Burkina Faso et le Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso.

Pour mémoire, le point 4 du procès-verbal issu des échanges entre la Coopération Luxembourgeoise du Burkina Faso et les autorités Burkinabè est assez clair. Ce point 4 stipule en effet que le VAO sera adjacent au SIAO et que la Coopération luxembourgeoise entamera d’autres projets dans les domaines de la santé et l’éducation après la construction des villages artisanaux du Burkina.

Rappelons que le  VAO traverse depuis quelques années une crise profonde aggravée ces derniers moments par un projet de lettre du ministère du commerce qui viserait à  le rattacher au SIAO. Depuis cette fameuse note, les artisans et les autorités en charge du commerce sont à couteaux tirés. Espérons qu’une issue heureuse à ce bras de fer sera trouvée après ce conseil des ministres du 29 juillet 2020,

Voici une situation qui ressemble fort bien à l’histoire de l’éléphant et la fourmi. Vivement donc que la raison triomphe sur la démagogie et que jamais la raison du plus fort ne soit plus toujours la meilleure.

La rédaction

Voir aussi

Le Liban connaît son 11 septembre (les causes)

Il est 18 heures à Beyrouth (15 heures en temps universel) quand la double explosion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *