Accueil / A la Une / Burkina Faso : La révolution d’Août 83, une date repère dans l’histoire du Burkina

Burkina Faso : La révolution d’Août 83, une date repère dans l’histoire du Burkina

36 ème anniversaire de la révolution d’Août 83. 36 ans exactement que la Haute-volta connaissait pour la première fois de son histoire une Révolution Démocratique et Populaire (RDP).

De G à D : Blaise Compaoré, Jean Baptiste Lingani, Thomas Sankara, Henri ZONGO

Les faits: Ce 4 août 83, le capitaine Thomas SANKARA et Trois autres officiers que sont Henry ZONGO, Boukary Lengani et Blaise COMPAORE prennent le pouvoir et proclament la révolution en Haute VOLTA.

Le Discours d’Orientation Politique (DOP)

Très rapidement les quatre officiers élargis à d’autres officiers, sous-officiers et civils progressistes à travers le Conseil National de la Révolution (CNR) lancent un appel au peuple voltaïque pour constituer partout sur le territoire national des comités de défenses de la révolution (CDR). Dans les prochains jours de profonds bouleversements socio-politiques sont entrepris. Le nom du pays change et devient Burkina Faso en lieu et place de “Haute-volta”, la devise devient “La patrie ou la mort, nous vaincrons” en lieu et place de “Unité, Travail, Justice”. Le Drapeau, en lieu et place des couleurs “Noir, blanc rouge” est désormais représenté par deux bandes horizontales équidistantes (Rouge, Vert et frappées en leur milieu par une étoile dorée à Cinq branches.

Bien d’autres changements furent opérés tel l’Hymne national (Le Ditanyè) qui remplace le “Fière volta”, les petites voitures Renauld en lieu et place des grosses voitures à forte consommation d’essence, la bataille du rail, la revalorisation de la cotonnade, le programme populaire de Développement (PPD), l’effort populaire d’investissement (EPI) et le marché du masculin pour matérialiser son engagement pour l’émancipation de la femme … etc.

En attendant de retrouver quelques témoignages sur cette date repère de l’histoire de notre pays, nous vous proposons un extrait vidéo d’une pièce de Gustave Akakpo qui rend hommage à la femme africaine ; car la libération de la femme africaine des pesanteurs socio-culturelles et des comportements féodaux de certains hommes a été l’un des combats du Capitaine SANKARA.

L’extrait de ce spectacle a été brillamment interprétée par la comédienne Josiane TEREME aux Récréatrales 2016.

ArtistesBF

Voir aussi

59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du Président du Faso

Voici le Message de son excellence monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *