Burkina : Le Groupe de Renaissance apprécie le bilan de Damiba

Le GROUPE DE RENAISSANCE (GR) à travers toutes ses organisations membres, donne sa lecture sur le bilan de 5 mois de la Transition présenté par le président Paul Henri Sandaogo Damiba et sur les récents événements au Burkina, notamment l’attaque qui a visé un convoi civil causant une trentaine de morts. Artistes.Bf vous propose l’intégralité de leur déclaration.

DÉCLARATION DU GROUPE DE RENAISSANCE (GR).

Peuple du Burkina Faso, intrépides combattants, suite à l’attaque particulièrement sanglante du 05/09/22 (avec un bilan d’au moins 35 morts et 37 blessés), le GR à travers toutes ses organisations membres, présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

L’aggravation de la situation sécuritaire ainsi que l’augmentation perceptible du coût de la vie, ne sont que les résultantes d’une gouvernance mal négociée, sans une vision claire et surtout dénuée de sincérité envers le Peuple Burkinabè.

Au sein du Groupe de Renaissance, notre avis est que nous sommes aux côtés des masses populaires qui souffrent et nous disons clairement que nous n’acceptons pas la liquidation du pays quoi que cela devra nous coûter et nous y reviendrons.

Aussi, de l’analyse du bilan fait par le Président du Faso, nous restons sur notre faim parce que le bilan annoncé et tant attendu s’est résumé à une tentative de manipulation psychologique et politique de tout un peuple ; cela est inadmissible et inacceptable. C’est donc l’occasion pour le GR d’interpeller les plus hautes autorités du moment à plus de réalisme et de transparence car le peuple Burkinabé ne saurait se laisser duper.

Le GR appel le président du Faso à reconnaître son échec et aller dans le sens d’un réaménagement vital de la transition nationale afin de se recentrer sur l’essentiel et la souveraineté du Burkina Faso en particulier avec une diversification indispensable des partenariats stratégiques et vitaux.
Nous constatons malheureusement ces derniers temps, des heurts entre différentes OSC et cela est bien dommage et regrettable pour la construction d’une paix véritable car au sein d’une démocratie véritable chacun doit être libre de manifester ses opinions sans pour autant être inquiéter par une milice, ou qui que ce soit.

Au regard de la dynamique actuelle de notre pays, nous réitérons le fait que la seule manière de sauver le Burkina Faso est d’aller vers le Renouveau Inconditionnel du Faso (RIF) avec des réaménagement et des réformes utiles et courageuses au bénéfice des populations, de la vérité et du vivre ensemble.

La partie ou la mort, il faut le Redressement et la Réorientation du Burkina Faso.

Le Groupe de Renaissance

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *