Accueil / A la Une / Cinquantenaire du FESPACO avec Michel OUEDRAOGO, Ancien DG du Fespaco

Cinquantenaire du FESPACO avec Michel OUEDRAOGO, Ancien DG du Fespaco

“Le FESPACO a permis de mettre un point sur une ville qui est Ouagadougou”

“Je voudrais à l’entame de cette interview, remercier votre organe parce que c’est avec persévérance et témérité que vous avez voulu m’associer à ce cinquantenaire à travers votre média. Je voudrais m’excuser parce que cela a pris trop de temps. Mais l’homme propose et c’est Dieu qui dispose. Vous savez que depuis le 17 janvier 2018, j’ai été atteint d’une maladie assez difficile et sévère, un AVC. (…) Mais le fait de m’associer à cette grande histoire du FESPACO, j’ai pris l’effort sur moi de venir répondre à vos questions afin de donner ma contribution, à la réussite et au grand succès de ce cinquantenaire du FESPACO.

Michel OUEDRAOGO: Ancien Délégué Général du FESPACO

Le FESPACO marque véritablement le début de l’histoire du cinéma Africain. En effet, c’est à partir du FESPACO que le cinéma Africain va s’incruster autour d’un événementiel. (… ) Je crois qu’il faut saluer la mémoire de tous ceux qui ont travaillé à ce que le FESPACO soit un grand événementiel. Je ne pourrai pas citer tous les noms mais simplement dire merci à tous ses fondateurs et à tous ses continuateurs. Je pense à Alimata SALEMBERE, à Philippe SAWADOGO, à Baba HAMA, à de grands cinéastes comme Gaston KABORE et Idrissa OUEDRAOGO (paix à son âme (…). Sans prétendre énumérer tous les acquis du FESPACO, il faut considérer cet évènementiel comme un tout. Et ce tout, c’est que le FESPACO a permis de mettre un point sur une ville qui est Ouagadougou, qui est en Afrique et qui fait la promotion du cinéma africain”.

A lire prochainement sur ArtistesBF

Voir aussi

Voie de contournement de Ouaga : Qui doit dédommager les déguerpis ?

Qui doit dédommager les populations dont les propriétés ont été touchées par la voie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :