Accueil / A la Une / Cinquantenaire du Fespaco : Béatrice DAMIBA nous rejoindra bientôt sous l’arbre-à-palabre

Cinquantenaire du Fespaco : Béatrice DAMIBA nous rejoindra bientôt sous l’arbre-à-palabre

Pendant 45 mn, elle nous évoque ses souvenirs de collégienne et son premier fespaco; pardon ! sa Semaine Nationale du cinéma.

Béatrice DAMIBA, ancienne élève de Kolg-naaba. Ne fréquentait ce collège qui voulait…. regardez cette image. Les choses parlent d’elles-mêmes …

« J’ai souvenir qu’il y a cinquante ans, j’étais encore collégienne au Collège Notre Dame de Kolog-naaba. En 68- 69, j’étais en classe de seconde et 69 – 70, la classe de première. Pendant le FESPACO, nous avions généralement des autorisations spéciales pour sortir. A l’époque, le festival ne  s’appelait pas “FESPACO” mais plutôt Semaine Nationale du Cinéma. J’avais mon beau-frère Ignace SANDWIDI qui était membre du comité initiateur de cette semaine Nationale du cinéma. Vous comprenez donc que j’avais toutes les chances et surtout un tas de raisons assez suffisantes pour  m’intéresser rapidement à cette semaine. En tous les cas, c’est lui qui m’a beaucoup intéressé à cette semaine du cinéma.  Le premier film que j’ai vu à l’époque était celui de Sembène Ousmane intitulé « La noire de …”. C’est un film en “noir-blanc ” qui raconte l’histoire poignante d’une jeune fille qui a été amenée en Europe comme domestique (esclave) dans une famille de blancs. Vraiment c’était une vraie « bonne ” à tout faire. Malheureusement, tout ne s’est pas bien passé pour elle. En tant que croyante et pour la jeune fille que j’étais ne pouvait être que très marquée par cette histoire-là… ”

A lire Bientôt sur ArtistesBF

Voir aussi

LUCIEN HUMBERT HOMME DE CULTURE

Bilan de la première édition du BISO 2019 par Lucien Humbert

La Biennale Internationale de Sculptures de Ouagadougou (B.I.S.O.) fête sa première édition !! On entendait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *