Accueil / A la Une / Coronavirus et grossesse : ce qui est réjouissant

Coronavirus et grossesse : ce qui est réjouissant

Être enceinte en cette période de pandémie, ce n’est pas le meilleur moment pour vivre sa grossesse sereinement. Voici quelques recommandations, néanmoins, pour qu’une grossesse se déroule, si ce n’est sous les meilleurs hospices, du moins de la façon la plus sûre, en mettant toutes les chances de son côté pour et ne pas oublier de respecter les mesures barrières telles qu’elles ont été définies.

Covid-19
La grossesse rend les femmes plus sensibles aux infections. Dès le moindre symptôme, comme la fièvre, il faut contacter un médecin. © Prostock-studio, Adobe Stock

La crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19, ce nouveau coronavirus parti de Chine, n’est vraiment pas propice pour créer un environnement sain et serein pour les futures mamans : rendez-vous médicaux annulés ou reportés, crainte de la contamination en se rendant à l’hôpital, l’ambiance générale n’est pas des plus légères…

Mais les professionnels de santé tiennent à rassurer les femmes enceintes. Le Syndicat national des Gynécologues et Obstétriciens français (SYNGOF) recommande ainsi de maintenir les trois échographies de contrôle de grossesse. De son côté, la Fédération nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM), tient à rassurer les femmes enceintes qui seront suivies à la date prévue. Néanmoins, il recommande de privilégier la téléconsultation, sinon, en présentielle, de venir non accompagnée. Seuls les cours de préparation à l’accouchement ou la rééducation pelvipérinéale donnés par les sages-femmes pourraient être annulés ou reportés.

Enceinte, suis-je plus vulnérable ? 

Oui, car les futures mamans sont considérées comme faisant partie des populations fragiles vis-à-vis des infections virales en général. Chez les femmes enceintes, une baisse naturelle du système immunitaire (on parle d’immunodépression) apparaît au bout de quelques mois de grossesse, surtout aux 2e et 3e trimestres. Les précautions d’hygiène sont donc d’autant plus importantes.

Toutefois, au chapitre des bonnes nouvelles et ce qui est réjouissant, plusieurs cas ont été rapportés dans le monde sans preuve formelle de gravité tant pour la mère que pour l’enfant. L’allaitement n’est pas non plus déconseillé en cas d’infection au coronavirus.

Sources : www.futura-sciences.com

Voir aussi

Reprise des cours à l'Aurore

Burkina : Réouverture des classes, la contribution des parents d’élèves est attendue.

Il est 7h45 au Groupe Scolaire Aurore  et nous constatons déjà à notre arrivée  que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *