Accueil / A la Une / COVID-19 : Le Premier Ministre Christophe Dabiré rencontre les gouverneurs des 13 régions du Burkina Faso

COVID-19 : Le Premier Ministre Christophe Dabiré rencontre les gouverneurs des 13 régions du Burkina Faso

Initiée par le Premier Ministre, la rencontre qui s’est déroulée à huis-clos a porté sur le processus de mise en œuvre des mesures annoncées par le Chef de l’État pour lutter contre le Covid-19. A l’issue de la rencontre un point de presse a été fait aux journalistes.

La rencontre a permis de faire le point  des actions menées sur le plan national et régional en riposte à la pandémie.

Après avoir salué le travail abattu par la presse, le Premier Ministre a félicité  les différents gouverneurs qui ont fait un excellent travail jusqu’aujourd’hui en terme de mobilisation et de mise en œuvre des principales décisions prises par le chef de l’État lors de ses deux adresses à la nation. Toute chose qui a permis selon Christophe DABIRE de réussir cette première phase de de mise en œuvre des mesures de restriction prises par  le Président du Faso.

Les gouverneurs des 13 régions du Burkina

“Néanmoins, il est  important de continuer dans cette même  lancée afin de réussir avec succès la  deuxième phase en continuant à travailler  avec  la participation des  populations aux différentes décisions qui seront prises,” a-t-il confié à la presse.

Les gouverneurs, a-t-il indiqué ” devront faire en sorte que la mobilisation communautaire soit totale, que les associations des jeunes et les secteurs informels etc … puissent se mobiliser pour passer le message à l’ensemble de la population de notre pays“.

Pour terminer, le PM a souligné la nécessité de sensibiliser l’ensemble de la population pour leur dire que, même s’il y a des allègements qui sont apportées par le Chef de l’état, ‘‘il faut que les gens comprennent que nous sommes appelés à vivre  avec la présence de ce virus au niveau de notre pays. Et que cela signifie que même si demain nous décretons que les marchés vont rouvrir , que les barres vont recommencer à fonctionner, que  les écoles vont reprendre, il faut que chacun ait à l’idée qu’il doit éviter d’être un vecteur de la transmission de la maladie aux autres et que les mesures barrières doivent toujours être présentes pour éviter que la maladie à travers ces allègements ne reprennent au niveau de notre pays.”

 

Fatim BARRO

Voir aussi

Dossier VAO : Le pire est à craindre …

Le Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) est privé d’électricité depuis déjà 5 jours. Cette interruption …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *