Accueil / A la Une / Colloque National pour la prévention contre l’extrémisme violent au Burkina

Colloque National pour la prévention contre l’extrémisme violent au Burkina

Le Ministre de la culture, des Arts et du Tourisme, a procédé ce jeudi 19 septembre 2019 à l’ouverture officielle de la première conférence inaugurale de diffusion des résultats sur la prévention de l’extrémisme violent  à partir des valeurs de référence.

 ”La culture a plus que jamais un rôle à jouer dans la lutte contre l’extrémisme violent” dixit Abdoul Karim Sango

 Premier d’une série de 13 conférences; ce panel est destiné à diffuser la feuille de route conformément au colloque national de Dori qui s’est déroulé le 5 et 6 novembre 2018 sous le thème ” rôle de la culture dans la prévention, la lutte contre l’extrémisme violent et la promotion de la cohésion sociale au Burkina Faso”.

L’objectif général poursuivi par ce panel est de doter le Burkina Faso d’un référentiel stratégique et inclusif, lui permettant de faire face à l’expansion de la radicalisation et de l’extrémisme violent, en entreprenant des actions associées à la culture.

Et le Ministre en charge de la culture, Abdoul Karim SANGO en est convaincu. En effet, lors de son discours d’ouverture, il a déclaré que  ” La culture a plus que jamais un rôle à jouer dans la prévention et la lutte contre ce phénomène, dans la mesure où la connaissance de nos valeurs nous rappelle ce qu’elles ont représenté dans le passé pour faire de nos royaumes de solides entités sociales.”

Il a aussi ajouté que “c’est plus que jamais le rôle du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT)  d’aller les exhumer pour en parler à la jeunesse, aux hommes et femmes du pays des Hommes intègres, afin que nous n’oublions jamais qui nous sommes et où nous comptons aller dans l’unité des cœurs et des esprits.”

Au cours de cette conférence, deux communications ont été faites. Il s’agit de celle donnée par le Ministre Abdoul Karim SANGO et de celle livrée par le Professeur Albert OUEDRAOGO.

Il s’est agi au cours de ces communications de partager avec les acteurs culturels le rôle et l’importance des valeurs culturelles dans la société et comment employer ces valeurs face au terrorisme. L’occasion a été donnée aux communicateurs de livrer les résultats et les conclusions obtenus lors du colloque national mené à Dori.

Ainsi, on retient essentiellement trois points stratégiques sur laquelle est basée cette feuille de route. Il s’agit de :

  • Une promotion de l’idéal de citoyen burkinabè reconnu par le pays à travers l’éducation
  • Une promotion des fondements d’une culture burkinabè axée sur le partage de valeurs ancestrales et la reconnaissance de l’homme burkinabè pouvant servir à la lutte contre l’extrêmisme violent
  • La promotion de la cohésion sociale par l’intégration culturelle et l’affirmation de la multicularité d’un héritage individus des peuples du Burkina Faso.

Il faut rappeler que ces différents cadres d’échange sont organisés avec le concours du PNUD. D’autres conférences seront menées dans les différentes régions du Burkina  selon le Ministre de la culture pour clamer haut et fort les stratégies culturelles à mettre en place afin de contribuer à la lutte contre l’extrémisme violent qui miment la cohésion sociale au Burkina

 

Fatim Barro

Voir aussi

LUCIEN HUMBERT HOMME DE CULTURE

Bilan de la première édition du BISO 2019 par Lucien Humbert

La Biennale Internationale de Sculptures de Ouagadougou (B.I.S.O.) fête sa première édition !! On entendait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *