Accueil / A la Une / Culture : Symposium international sur la Cohésion Sociale et le Vivre Ensemble

Culture : Symposium international sur la Cohésion Sociale et le Vivre Ensemble

Dans le but de promouvoir la paix dans l’esprit des hommes et des femmes et le processus de règlement de conflit entre peuples, l’association Dialogue sans Frontières (DSF) a décidé de poursuivre cet enjeu de préservation de l’unité nationale à travers la mobilisation, les échanges entre les forces vives du Burkina Faso.

Cette association laïque à dimension continentale a organisé une conférence de presse le mardi 10 septembre 2019 à Ouagadougou, au cours de laquelle elle a annoncé la tenue du symposium international de Ouagadougou sur la cohésion sociale et le vivre-ensemble du 07 au 10 novembre. Les échanges avec les hommes de médias ont porté sur les activités du programme général, les tenants et aboutissants de l’objectif du projet. Dans un pays caractérisé par une relative harmonie interculturelle et interreligieuse, aux dires du conférencier Philippe Sawadogo, l’objectif de cette conférence est d’annoncer la tenue du projet de contribution à mieux comprendre la cohésion sociale au Burkina Faso. D’où l’intérêt, à son avis, de la tenue du symposium international de Ouagadougou sur la cohésion sociale et le vivre-ensemble du 07 au 10 novembre prochain.

En effet, le responsable du DSF a souligné que cette manifestation s’inscrit dans la dynamique d’une suite des recommandations du premier symposium sur le dialogue des cultures et des religions qui s’est déroulé au mois de mars 2017. En définissant la cohésion sociale comme la capacité de la société à assurer le bien-être de ses membres par l’accès équitable aux ressources disponibles, le respect de la dignité dans la diversité, l’association Dialogue sans Frontières (DSF) entend accroitre les capacités des communautés, des groupes vulnérables et des collectivités territoriales locales à résister contre la violence.

Sur ce, une telle compréhension de la notion, a-t-il précisé l’ex-ambassadeur, va conduire à un renforcement efficace à travers des actions en vue de valoriser le capital social en matière de diversité sociale culturelle et religieuse.

Un rendez-vous de mise en œuvre de stratégies de renforcement de la citoyenneté, a pour enjeu, a indiqué M. Sawadogo, de poursuivre l’unité nationale par l’implication des partie prenantes comme les organisations des femmes, des jeunes , des ministères en charge des collectivités, des cultes, de la

culture, de l’éducation et des médias pour mettre en œuvre les actions et le suivi sur le terrain.

Le responsable Afrique de l’ouest de la Fondation HANNS SEIDEL KLAUS GRUTEN a salué l’initiative et a promis d’être un partenaire privilégié pour la promotion du dialogue social.

En rappel, DSF est une association qui agit pour un vivre-ensemble dans la dignité et  la paix à travers l’élimination de toutes sortes de discriminations et promeut le développement endogène. L’association a, aussi pour mission, de s’engager sur les valeurs de tolérance, de respect, de fraternité, de solidarité pour lutter contre les facteurs qui mettent en péril la coexistence pacifique.

Achille ZIGANI

 

Voir aussi

59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du Président du Faso

Voici le Message de son excellence monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *