Accueil / A la Une / Musique : ” Combat pour la vie” du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Musique : ” Combat pour la vie” du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Le Dr Abdallah Ouédraogo et Sané Thomas Souah dit « Thomy » ont présenté à la presse, le premier épisode d’une série musicale intitulée  » combat pour la vie« . Ce projet de « série musicale…Rien ne vaut la vie » vise à la sensibilisation du public sur l’importance du bien-être et de la santé pour tous. La cérémonie de dédicace a eu lieu au CENASA, ce 21 septembre 2020  sous le signe de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer.

Musique : " Combat pour la vie" du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy
Musique : ” Combat pour la vie” du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Informer, sensibiliser, communiquer sur les maladies chroniques, les bonnes pratiques, l’hygiène de vie, la sécurité routière, le respect des prescriptions médicales etc. Tels sont les objectifs que le feat Docteur Abdallah/ Thomy s’est assigné en s’investissant sur la communication pour le changement des comportements. l’information et l’éducation des populations.

Etant donné qu’une image vaut mille mots, ce duo de docteur « slameur » et d’enseignant « chanteur », a opté pour la sensibilisation à travers l’image et la musique. Avec la mise en synergie des compétences de l’un qui maîtrise la santé et l’autre, l’art d’enseigner, ils ont décidé de conjuguer leurs efforts pour réaliser un projet musical sous forme de série télévisuelle avec plusieurs saisons.

Musique : " Combat pour la vie" du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Dr Abdallah Ouédraogo

A ce sujet, le Docteur Abdallah Ouédraogo, initiateur de ce projet explique ce choix : » Nous avons choisis la musique car c’est un canal très écouté. Après une conférence ou une consultation donnée, les gens prennent des résolutions pour changer. Mais après une semaine, ils oublient. Alors que la musique, elle est pérenne, universelle, intemporelle et c’est le meilleur canal pour communiquer. On se distrait en s’éduquant. En plus, dans le domaine de la santé, il y a tellement de sujet à aborder. Donc on s’est dit pourquoi ne pas faire plusieurs chansons de façon épisodique. Et ces épisodes seront vraiment intéressants parce qu’on la fait avec des acteurs connus et qui ont vraiment su incarner leur rôle. Nous sommes sur que cela va inciter et contribuer à sensibiliser beaucoup de gens. »

Le premier épisode est intitulé  « combat de vie ». Un single qui aborde le respect des prescriptions médicales et qui demande également aux patients de ne pas baisser les bras et combattre la maladie.

Musique : " Combat pour la vie" du Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy

Mais le message phare est le changement de comportement a rappelé le Dr Abdallah Ouédraogo et Thomy. Selon eux, « la résolution de toutes les maladies que nous avons, converge toute vers le changement. On peut citer la Covid, la méningite, même le paludisme. »

Le Secrétaire à l’Organisation et à l’Information du Conseil National de l’Ordre des Médecins du Burkina, Dr Richard SAWADOGO qui représente ici son Président, le Pr Charlemagne OUEDRAOGO a félicité les multiples efforts de ce médecin polyvalent.

Dr Richard SAWADOGO

« Nous sommes très ému de voir que le Docteur Abdallah n’a pas simplement voulu soigner les malades, il a voulu aussi sensibiliser la population à travers ces talents et ces initiatives multiples. Nous, l’ordre des médecins avons accepté d’être là, car ce qu’il fait n’est pas contraire à l’éthique ni à la déontologie. Ce qu’il fait, c’est dans l’intérêt du malade, de la déontologie et de la santé publique. Il faut que les gens comprennent que médecine et musique vont de paires car on peut utiliser la musique pour soigner. Et en voici l’exemple concret. C’est un gros résumé de pas mal de pathologie qui se trouve dans ce clip. Car celui qui ne peut qu’entendre va entendre quelque chose qui va changer sa vie. Celui qui ne peut que voir, en regardant les images va aussi être touché. Vraiment je suis content, que Dieu le bénisse et l’accompagne », a reconnu Richard SAWADOGO.

Public

Le premier CD a été vendu à 122 000 FCFA. Mais, il est vendu au minimum à 1000 F.  » Quand on achète ce CD, on ne le fait pas juste pour la musique, on le paye pour soutenir le projet. Pour dire qu’on peut l’acheter au-delà des 1000 F CFA. Le plus important c’est de pouvoir soutenir l’initiative. Le CD est disponible à Production Universel, il peut également être livré », a fait savoir Salif SANFO.

Fatim BARRO

Voir aussi

Les récréatrales : «L’hécatombe prévu n’aura pas lieu », dixit Aristide Tarnagda

La  11e édition des récréatrales a ouvert ses portes ce samedi 24 octobre 2020 dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *