Accueil / A la Une / Emmanuel Macron célèbre la « part d’Afrique » de la France

Emmanuel Macron célèbre la « part d’Afrique » de la France

Les faits : Emmanuel Macron a célébré le 75e anniversaire du débarquement de Provence, le 15 août, à Saint-Raphaël (Var), en présence des chefs d’État ivoirien et guinéen, Alassane Ouattara et Alpha Condé, ainsi que de Nicolas Sarkozy, avec lequel il affiche sa complicité.

Par Laurent de Boissieu

Comme ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a rendu hommage, dans un grand discours, aux « Français d’Afrique du Nord, pieds-noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs sénégalais qui venaient en fait de toute l’Afrique subsaharienne » qui ont débarqué en Provence les 15 et 16 août 1944.

« Et pourtant, qui d’entre nous se souvient aujourd’hui de leurs noms, de leurs visages ? », a-t-il interrogé, en présence des chefs d’État ivoirien et guinéen, Alassane Ouattara et Alpha Condé.

Devoir de mémoire

« La France a une part d’Afrique en elle. Et sur ce sol de Provence, cette part fut celle du sang versé. Nous devons en être fiers et ne jamais l’oublier. Les noms, les visages, les vies de ces héros d’Afrique doivent faire partie de nos vies de citoyens libres, parce que sans eux, nous ne le serions pas », a insisté le chef de l’État.

Le président de la République a donc lancé « un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l’Afrique et disent de la France ce qu’elle est profondément : un engagement, un attachement à la liberté et à la grandeur, un esprit de résistance qui unit dans le courage. »

De la parole aux actes, il a salué la mémoire de deux d’entre eux, « honorés à juste titre par leurs camarades de l’époque » en étant faits compagnon de la Libération par le général de Gaulle : Yorgui Koli (1896-1970) et Mohamed Bel Hadj (1904-1945), respectivement originaires du Tchad et d’Algérie.

Emmanuel Macron a rappelé les mots de ce dernier, mortellement blessé au cours de la campagne d’Alsace : « Le lieutenant Bel Hadj va mourir, mais cela ne fait rien. Vive la France ! ».

Lire la suite sur Lacroix.com

 

Voir aussi

Le film “DESRANCES” à la salle Canal Olympia le 07 septembre 2019

Le film « DESRANCES » d’Apolline TRAORE passera à la salle CANAL OLYMPIA YENNEGA (Ouaga 2000), le 07septembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :