Accueil / A la Une / Filo 2019 : Angélina Marie Laurentine Ky Kankyono, lauréate du Grand prix du livre

Filo 2019 : Angélina Marie Laurentine Ky Kankyono, lauréate du Grand prix du livre

La foire internationale du livre de Ouagadougou a refermé ses portes le 24 novembre 2019 au Pavillon Soleil Levant du SIAO. Au cours de la cérémonie de clôture, les jury commis aux différentes tâches ont livré les résultats des concours du livre et celui des Olympiades. Les organisateurs ont procédé à la remise officielle du Grand prix du livre et 18 élèves des lycées et collèges d’enseignement général qui ont pris part aux Olympiades ont été primés en présence du ministre de la Culture, des Arts et Tourisme (MCAT), de Monique Ilboudo, invitée d’honneur et du représentant du Maire de Ouagadougou.

« Littérature et promotion de la paix et de la sécurité », c’est sous ce thème que s’est tenue la 15e édition du FILO après 4 ans d’interruption. Débutée le 21 novembre dernier, l’édition de 2019 s’est ouverte dans un contexte particulier marqué par les attaques terroristes tous azimuts. Quatre durant, les festivaliers venus de la Cote d’Ivoire, du Bénin, du Ghana, du Togo, du Sénégal, du mali et d’Europe ont pris part à cette grande rencontre des hommes de Lettres. En effet, ventes, expositions, espace pour enfants, panels, conférences, jeux-concours, hommages et dédicaces etc., tels ont été les temps forts de la FILO 2019.

Monique Ilboudo, invitée d’honneur a, pour sa part, remercié les autorités pour l’insigne honneur qui lui est fait à cette 15 édition de la FILO.

Filo 2019
L’invitée d’honneur Monique ILBOUDO

Et pour elle, le thème choisi pour l’édition est plus qu’évocateur au regard du contexte sécuritaire que traverse le Burkina. « Ce thème sonne comme une interpellation à l’égard des personnes jalouses de leur liberté », a-t-elle renchéri. Il a en outre invité tous les hommes et femmes de Lettres à s’investir davantage pour léguer leur plume à la postérité.

Si les prix spéciaux tels que prévus par la Mairie de Ouagadougou, faute de la non prise en compte d’un certain nombre d’aspects selon le représentant du Maire, le Grand prix est revenu à Angélina Marie Laurentine Ky Kankyono avec son « Lucia ou la bout du tunnel ».     Le prix est composé d’un trophée, d’une attestation et de la somme d’un million de F CFA.

En rappel, 11 œuvres étaient en compétition officielle dont quelques unes sont : « Afi » de Roukiéta Rouamba, « Nafissa ou l’illusion d’une vie » de Abdoulaye Diallo, « Critique littéraire » d’Elisé Sorgho, etc.

En ce qui certaines les Olympiades, le jury a souligné que beaucoup d’élèves connaissent peu les œuvres littéraires des auteurs burkinabè et le thème même de la 15e édition n’est pas connu. Par conséquent, il a exhorté que les œuvres littéraires burkinabè soient enseignées davantage dans les établissements publics et privés. Le Lycée provincial Mollo Sanou de Bobo Dioulasso s’en sort avec le 1er et le 2e prix respectivement remporté Marie Reine Damani de Tle A avec 43/60 et Elisabeth Sondo de la Tle A 38/60 suivi de Abdoul Ganiou Guébré du lycée municipal Vinama Thiémounou Djibril de Bobo Dioulasso avec 34/60. Ils ont reçu respectivement le somme de 150 000F, 100 000F et 75 000F, une attestation, des kits scolaires et une tablette chacun.

Dans son discours de clôture de cette 15e édition de la FILO, le Dr Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des Arts et du tourisme (MCAT), a, pour sa part, souligné que cette 15e édition de la FILO se veut une réponse des hommes de lettres et de culture au renforcement de la cohésion sociale et à la lutte contre l’extrémisme violent. C’est pourquoi, le ministère de la culture des arts et du tourisme (MCAT) se réjouit de la tenue effective de cet évènement qui, à l’en croire, « constitue un tremplin des hommes et femmes de Lettres dans sa définition originale ». Ila en outre remercié l’ensemble des partenaires institutionnels et associatifs pour leur accompagnement. Un hommage a été égaleme,t rendu au Moogho Naaba Baongo, à Mgr Anselme Titiana Sanou, à Me Pacéré Titenga, à l’invitée d’honneur Monique Ilboudo, à la presse et aux FDS qui sont sur le théâtre des opération à qui la 15e édition est spécifiquement dédiée.

Aux lauréats du Grand prix du livre et ceux des Olympiades, le Ministre se réjouit de ce que la flamme de l’écriture et de la connaissance littéraire ait été bien tenue par la nouvelle génération. A cet espoir, « nous le gardons vivement », car, a-t-il renchéri « les vérités demeurent dans les formes et les symboles ». Et le livre fait partie des symboles culturels et éducatifs forts qui permettent assurément d’entrer dans la civilisation de l’universel.

Didèdoua Franck ZINGUE

Voir aussi

Programme de la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo

Voilà 21 ans que nous sommes débout ensemble pour exiger vérité et justice pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *