Accueil / A la Une / G5 Sahel : La culture comme moyen de prévention dans la lutte contre l’extrémisme violent

G5 Sahel : La culture comme moyen de prévention dans la lutte contre l’extrémisme violent

Du 15 au 17 janvier 2020, Ouagadougou accueillera la première conférence de presse portant sur la contribution de la culture sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent. En prélude à cette rencontre organisée par le G5 Sahel, le PNUD et l’UEMOA le Ministre en charge de la culture Abdoul Karim SANGO a animé une conférence de presse ce 8 janvier 2020.

Comité d'organisation de la conférence de presse des Ministres en charges de la culture de l'expace G5 sahel
Comité d’organisation de la conférence de presse des Ministres en charges de la culture de l’espace G5 sahel.

Comment venir à bout de cette extrémiste violent que vivent ces dernières années les  pays membres du G5 SAHEL? Voilà toute la problématique. Et le Ministre Abdoul Karim Sango n’a pas trouvé mieux que la solution par la culture. ”La culture, loin du folklore a bien et bel un rôle à jouer et peut-être une des solutions  à cette problématique”, déclare Abdoul Karim SANGO.

Pour le Premier responsable en charge de la culture, la réponse culturelle est appropriée car précise-t-il, “les armes sont une réponse ponctuelle”.

Cette rencontre qui réunit donc les Ministres en charge de la culture de l’espace G5 Sahel aura pour mission de réfléchir sur la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent. ” Nous devons travailler à construire une véritable identité nationale où tout le monde aura le sentiment que sa culture est prise en compte”, insiste Abdoul Karim SANGO.

Ministre en charge de la Abdoul Karim SANGO, Porteur du projet
Ministre en charge de la Abdoul Karim SANGO, Porteur du projet

Une chose est de réfléchir sur l’apport de la culture à la résolution de l’extrémisme violent, une autre est de pouvoir trouver les mécanismes à cet effet. Au regard de la complexité du sujet, il importe de porter les réflexions sur certains domaines cardinaux de la société qui fondent les valeurs culturelles africaines. Il s’agit d’explorer les domaines de la culture tels le patrimoine, le cinéma, le théâtre ou la musique pour servir comme moyens de communication, d’éducation et de sensibilisation.

Aussi, les valeurs de référence culturelles africaines n’ont été occultées car, pour le Ministre Sango ” Si ces valeurs sont vécues et transmises”, ce sera un grand pas vers la résolution de l’extrémisme violent.

Loin de s’attendre à des résultats magiques, cette conférence aura été pour le Ministre un début de prévention car la lutte contre ce phénomène reste un combat de longue haleine. ” Je pense qu’il faut analyser le phénomène dans la durée”, a conclu le Ministre Abdoul SANGO.

Plusieurs activités sont inscrites au programme de ces 72 heures de rencontre des pays du G5 : partages d’expériences et communications sur des thématiques ciblées, élaboration d’une feuille de route commune à caractère national et International.

Au terme des travaux, une déclaration dite de ” Déclaration de Ouagadougou”  sera lue et adoptée sous la présidence de Rock Marc Christian KABORE, Président du G5 SAHEL en vue de la prise en compte  du secteur culturel dans la lutte contre l’extrémisme violent.

Fatim BARRO

Voir aussi

Dossier VAO : Le pire est à craindre …

Le Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) est privé d’électricité depuis déjà 5 jours. Cette interruption …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *