Accueil / A la Une / Institut Imagine : Fin de l’atelier sur la formation de mise en scène, réalisation et direction d’acteurs

Institut Imagine : Fin de l’atelier sur la formation de mise en scène, réalisation et direction d’acteurs

Ils étaient près d’une vingtaine d’acteurs réalisateurs, comédiens et étudiants tous confondus à suivre la formation sur la mise en scène, la réalisation et la direction d’acteurs. Deux semaines durant ; c’est-à-dire, du 26 novembre au 08 décembre 2018, les participants ont bénéficié de l’encadrement de l’expertise de Robert KECHICHIAN , Réalisateur du film Astérix et Obélix, et de Simon MASNEY, acteur, auteur, réalisateur et metteur en scène.

Remise d’attestation aux participants

Pour avoir foulé pour sa première fois le sol Burkinabè, Simon MASNEY se dit tout particulièrement heureux et touché par l’hospitalité des Burkinabè avant de situer le contexte de son séjour au Burkina.  “ Je suis venu en tant que formateur pour l’Institut Imagine et le contenu de cette formation a été la mise en scène, la direction et le jeux d’acteurs. En terme d’objectif, il s’agissait de faire en sorte que des professionnels en devenir comprennent les enjeux d’une préparation importante avant le film, et de comprendre que le cinéma est un art collectif. C’est-à-dire, qu’un film ne peut se faire tout seul, il faut avant tout travailler en équipe, travailler la technique et le côté artistique, les buts des jeux, la direction d’acteurs et l’écriture ». 

Simon MASNEY (à droite) formateur, et Gaston KABORE , fondateur de l’institut IMAGINE

Pour Simon MASNEY, l’Afrique aurait tout ce qu’il faut pour former de grands cinéastes sur place et qui n’auront pas besoin d’aller à l’extérieure. “ Je pense qu’en ce qui concerne la formation à Imagine, les moyens alloués pour se former sont très bien. Je connais un tout petit peu les écoles payantes en France et en ce qui concerne ces écoles et ici, je pense qu’il n’est pas nécessaire d’aller en France pour se former », a ajouté le formateur.

La cérémonie de clôture a été marquée par la projection de films réalisés par les participants et une remise d’attestation a mis fin à cette session d’atelier consacrée à la mise en scène, réalisation et direction d’acteurs.

Fatim BARRO

Voir aussi

Dossier VAO : Le pire est à craindre …

Le Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) est privé d’électricité depuis déjà 5 jours. Cette interruption …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *