Accueil / A la Une / La Tabaski et les mauvaises pratiques au Niger

La Tabaski et les mauvaises pratiques au Niger

La République du Niger est l’un des pays de la sous région Ouest africaine à forte prédominance musulmane. Contre toute attente, le prix du mouton dans ce pays connait  aussi des grandes flambées de prix.

Le prix du mouton à Niamey

A Niamey, les plus bas prix des béliers oscillent entre 55.000FCFA, 60.000FCFA, et  70.000FCFA. Pour les moutons moyens les prix varient entre 80.000FCFA, 90.000FCFA, et 100.000FCFA, etc, tandis que les prix des gros moutons fluctuent entre 150.000FCFA à 400.000FCFA.

La tabaski et les mauvaises pratiques au Niger

Au Niger, la Tabaski est la période par excellence de la grillade des moutons égorgés pour les rituels. Pour la circonstance, on assiste à une forte demande du bois de chauffe ou du charbon de bois, mais aussi à d’autres matériels comme les pics, les nattes pour l’étalage de la viande.  C’est autant de mauvaises pratiques qui ne sont pas sans porter préjudice à l’environnement (déforestation) . Dans un pays sahélien comme le Niger, l’heure devrait être à la protection de l’environnement et on à sa déforestation.

ArtistesBF

Voir aussi

VIRUS CORONAVIRUS_BURKINA

Virus Coronavirus en Chine: Le Ministère de la santé burkinabè invite à renforcer les mesures de surveillance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *