Accueil / A la Une / Exposition remarquable d’Ibrahim BALLO jusqu’au 30 mai 2019 à la villa Yiri SUMA

Exposition remarquable d’Ibrahim BALLO jusqu’au 30 mai 2019 à la villa Yiri SUMA

La villa Yiri Suma est très heureuse de vous présenter une exposition d’une cohérence et d’une originalité remarquables : jusqu’au 30 mai exceptionnellement, pour vous permettre de découvrir cet artiste Malien.

créd photo/friCulturelle : Ibrahim BALLO, artiste malien (au micro)
Une œuvre de Ibrahim BALLO

Ibrahim a insisté : cette série exprime la désolation de gens qui ont perdu leur rêves. Il ne veut pas clamer que le monde n’est que bonheur. Il veut témoigner pour une grande part du monde et notamment pour les artistes.

Nous avons retenu le titre de « Rêves (en)volés ».

De fait l’exposition impose un ressenti, très fort, lisible, palpable, « vrai ».

Les personnages contrastent peu avec les fonds le plus souvent. Ils sont dans le dénuement et les contrastes de couleurs concernent des accessoires rudimentaires, un peu en peinture acrylique mais aussi avec des insertions de dessins en fils de coton aux couleurs vives qui soulignent la tonalité d’ombre, de camaïeux,  de l’ensemble.

La plupart des personnages  sont assis ou couchés, en position d’attente, mis à part le tableau d’une femme poussant une brouette chargée de bidons très colorés, dans une attitude courageuse de lutte désespérée.

Une œuvre de Ibrahim BALLO

Un pansement teinté de rouge sur les visages « privés de regards/privés de rêves » quand les visages ne s’écoulent pas simplement dans un flot de larmes ( ?).

Remarquable sur les tableaux, et ne ressortant pas de façon évidente sur les photos des œuvres, la particularité du travail de l’artiste inspiré par ses origines de famille de tisserands : un quadrillage de petites boules de coton dont les couleurs crée une luminosité en demi-teintes. Le « fond » est peint de façon uniforme sauf la couverture tissée avec des motifs traditionnels étalée sur le sol et sur laquelle chaque personnage est assis ou couché.

Une œuvre de Ibrahim BALLO

La « technique » aboutit à conférer une présence très forte à l’ensemble en renforçant le sentiment d’enfermement solitaire et que tout est « fixé », et difficile à changer.

Certes on en vient à penser que l’artiste devra éviter le piège que pourrait devenir sa singularité technique dans l’avenir. Mais pour cette exposition, le « langage » artistique de l’artiste s’impose avec une remarquable et rare  sincérité.

L’Art au service du « sens ». Quand la technique et l’inspiration d’un artiste se conjuguent avec une telle justesse il mérite le détour et de s’y confronter!

 

L’exposition durera à la villa YIRI SUMA jusqu’au 30 mai 2019.

Lucien HUMBERT

Tél 72 05 81 71

Voir aussi

Deuil national: La gendarmerie fait taire la musique dans un bar à Solenzo

Ouagadougou, 9 nov. 2019 (AIB) – La gendarmerie de Solenzo, dans la province des Banwa, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *