Accueil / A la Une / Littérature: “NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA” de Lassina SIMPORE

Littérature: “NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA” de Lassina SIMPORE

Docteur Lassina SIMPORE, Secrétaire Général du ministère  de la Culture, des Arts et du Tourisme a présenté à la presse, son nouvel ouvrage baptisé “NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA”. Cette cérémonie de dédicace s’est déroulée au CENASA sous le patronage du Ministre d’Etat Cherif SY, en compagnie du Ministre de la culture Abdoul Karim SANGO, de Edouard Ouedraogo son préfacier et  du critique littéraire Bouba DAO.

"NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA" de Lassina SIMPORE

Dans le souci de combler un vide en termes de documentation sur l’histoire du Burkina Faso, le Docteur Lassina SIMPORE enseignant du secondaire et de l’université a décidé d’écrire une série d’ouvrages. “NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA” en est le premier.

En effet, Docteur SIMPORE a remarqué que les élèves et les étudiants ont  un souci de documentation sur l’histoire nationale. ” Alors, je me suis mis dans la rédaction d’une série d’ouvrages et c’est le premier qu’on a dédicacé ce soir” a-t-il confié à la presse.

"NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA" de Lassina SIMPORE
Dr LASSINA SIMPORE

Etant aussi Secrétaire Général du Ministère en charge de la culture, le Docteur Lassina SIMPORE a souhaité donner  un exemple en tant qu’acteur culturel. “J’occupe aussi des fonctions importantes au niveau du ministère  de la culture et je voulais donner l’exemple en montrant que c’est vrai que nous sommes très occupés. Mais si nous gérons la culture, il faut aussi que chaque acteur  et gestionnaire de la culture fasse la preuve de sa spécialité. Donc, ce livre est ce que je pouvais faire pour montrer que je ne fais pas la culture pour le folklore , je gère la culture et je peux travailler pour la culture. “

NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA est une œuvre utile à la société qui raconte le passé du Burkina. Elle compte 87 pages, répartie en plusieurs chapitres qui racontent l’histoire de NAABA  WOBGO (Boukary Koutou, empereur Mossé), le royaume de WAOGDOGO et la conquête des européens. Le premier chapitre raconte grosso modo comment la mission Voulet et Chanoine a pu prendre la ville de Ouagadougou. Ensuite, le chapitre suivant présente tous les différents européens  qui ont mis  pied sur le territoire de Ouagadougou en commençant par Adolphe Krauss, l’Anglais Ferguson, est les français  Binger et  Crozat. Et le dernier raconte l’histoire de  NAABA  WOBGO à savoir “s’il a été un putschiste? Comment a-t-il fini?  A-t-il été obligé de céder son fauteuil  et de quitter son palais? Est-ce une fuite  ou un repli tactique comme on le dit? a expliqué l’auteur.

"NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA" de Lassina SIMPORE

Le Docteur SIMPORE  ajoute dans cet ouvrage des annexes comme la toute première carte de la ville de Ouagadougou, les traités signés par les français et  les anglais et une riche bibliographique. “J’ai publié cela, afin  que les gens sachent que ce n’est pas un roman ni une invention. Ce sont des choses réelles qui se sont passées sur notre territoire.”

De l’avis de Abdoul Karim SANGO, Ministre en charge de la culture, cet ouvrage apporte un éclairage sur une partie de l’histoire de notre pays. “Vous savez très bien que le président du Faso a invité le 11 décembre 2019 à une sorte de réécriture de l’histoire du Burkina. Donc cette histoire relatée par le Docteur Lassina SIMPORE dans un style simplifié le rend accessible au plus jeune parce que le défi aujourd’hui c’est l’enseignement de notre histoire à la jeunesse. Et cela est une excellente contribution pour laquelle nous avons beaucoup de fierté  parce que d’abord le Docteur Lassina SIMPORE est un cadre du Ministère en charge de la culture.”"NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA" de Lassina SIMPORE

“NAABA  WOBGO, WAOGDOGO ET LES NASAAR-DAMBA” est la troisième œuvre du Docteur après  “Lieux de mémoire, patrimoine et histoire en Afrique de l’Ouest (Aux origines des ruines du Loropéni) paru en 2014 et ” la cour royale de Tiébélé au Burkina Faso” paru en 2017.

C’est un essai édité par la maison d’édition CEPRODIF qui coûte 5000 FCFA. L’œuvre est déjà disponible dans toutes les grandes librairies du Burkina.

En rappel, Le Docteur SIMPORE est un homme aux multiples facettes. Il est Maître-assistant d’archéologie à l’Université de Ouagadougou, gestionnaire de patrimoine culturel immobilier et directeur des sites classés au Patrimoine mondial.

Fatim BARRO

 

Voir aussi

Les récréatrales : «L’hécatombe prévu n’aura pas lieu », dixit Aristide Tarnagda

La  11e édition des récréatrales a ouvert ses portes ce samedi 24 octobre 2020 dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *