Accueil / A la Une / L’équipementier téléphonique chinois Huawei interdit d’accès aux USA

L’équipementier téléphonique chinois Huawei interdit d’accès aux USA

Jusqu’à présent Donald Trump menaçait l’équipementier téléphonique chinois Huawei de lui interdire l’accès aux Etats-Unis. Le président américain est passé à l’acte. L’interdiction est désormais officielle, ce qui ne va pas arranger les relations entre Washington et Pékin en pleine guerre commerciale.

L’équipementier téléphonique chinois Huawei est donc officiellement interdit d’accès aux Etats-Unis. Décision de Donald Trump.

C’est une nouvelle dimension de ce conflit qui se joue désormais sur le terrain technologique et non plus uniquement dans la surenchère des taxes douanières. Il s’agit de neutraliser Huawei, qui est un acteur incontournable des réseaux mobiles en général, et de la 5G en particulier, cette future génération ultra-rapide de l’internet mobile qui promet un débit jusqu’à dix fois supérieur à l’actuelle 4G.

Soupçons d’espionnite aigüe

La firme chinoise est depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines qui la soupçonne d’espionner les puissances étrangères, à travers son matériel, au profit de Pékin. En réalité, les Etats-Unis n’ont jamais apporté la moindre preuve permettant d’étayer les accusations. Quoi qu’il en soit, c’est officiel depuis hier : les opérateurs américains, Qualcomm et Intel, ont formellement interdiction de commercer avec le groupe chinois sans le feu vert des autorités américaines.

Pression internationale

Washington presse ses alliés partout dans le monde de suivre son exemple. Ce tir de barrage peut-il réellement nuire au groupe chinois ? D’abord, il faudrait que Donald Trump soit entendu par les autres nations, ce qui n’est pas vraiment le cas. L’Europe avance en ordre dispersé. L’Allemagne n’est visiblement pas prête à suivre et au Royaume-Uni, l’affaire a récemment provoqué une mini crise politique avec le limogeage d’un ministre par Theresa May. Pour ce qui est de la France, le président de la République, Emmanuel Macron, est monté personnellement au créneau hier au salon mondial de l’innovation, VivaTech, à Paris. Le chef de l’État a jugé “pas approprié de lancer maintenant une guerre technologique ou commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit.”

Impact sur le plan financier

Huawei affiche aujourd’hui un très confortable chiffre d’affaires de 93,5 milliards d’euros et réalise l’essentiel de ses ventes en Asie et en Europe. Le marché américain ne représente que 6 à 7% de ses bénéfices. Il peut donc relativiser les menaces américaines. Quant au fait d’être accusé d’espion à la solde du Parti communiste chinois, le groupe en a vu d’autres. Huawei a  trouvé la parade depuis longtemps : il a notamment déposé un  nombre massif de brevets pour asseoir sa  domination. De quoi être à l’abri pour un bon de temps, et laisser passer les foucades diplomatico-économiques de  Donald Trump.

A lire aussi : Affaire Huawei : cinq questions pour comprendre les tensions entre la Chine et les Etats-Unis

Source : www.francetvinfo.fr

Voir aussi

Culture : Lancement d’une nouvelle marque vestimentaire “LEGER”

C’est une nouvelle marque vestimentaire qui vient d’être lancée le 13 décembre 2019 à Ouagadougou. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *