Accueil / A la Une / Les “AFTERWORK” pour booster la jeune fille entreprenante

Les “AFTERWORK” pour booster la jeune fille entreprenante

L’évènement “AFTER WORK” s’est tenu pour sa deuxième fois consécutive ce 29 novembre 2019 au restaurant princesse YENNEGA avec l’accompagnement du Projet Femmes-Jeunes Entreprenants et Citoyenneté (PROfeJeC) . “AFTERWORK”, c’est la rencontre entre femmes entreprenantes et femmes leaders d’entreprise aguerries dans le domaine de l’entreprenariat dans un élan de brassage d’idées, d’échanges et de partage.

Afterwork
Les 04 femmes pannelistes. De gauche à droite : Alimata KABORE, Sandrine ZONGO, Kadija SIMBORO et Safiétou OUATTARA née Diallo

Avec l’appui de PROfeJeC, ce nouveau concept  s’impose aujourd’hui comme une activité citoyenne de réseautage et d’écoute dans le but de permettre aux jeunes filles entreprenantes de s’inspirer de l’expérience des femmes leaders d’entreprise.

Pour cette seconde soirée dont le thème est “Oser et réussir son entreprise“, 04 dames chefs d’entreprises étaient invitées à partager leurs expériences avec les jeunes entreprenantes. Ce sont Mesdames Safiétou OUATTARA née Diallo, Directrice de NASS Mode, Kadija SIMBORO une ingénieure de formation reconvertie dans l’entreprenariat, Sandrine ZONGO promotrice de la “Bouchre by SZ” et Alimata KABORE, promotrice de “DANFANIMENT”

After work
Oum’C a conduit le défilé de Mode

Chaque invitée pendant une quinzaine de minutes environ a eu la parole pour retracer son parcours professionnel, ses difficultés et surtout les astuces de sa réussite professionnelle. Une phase question réponse aux invitées est ensuite ouverte pour permettre aux jeunes filles de trouver des réponses à leurs préoccupations.

La patience, la confiance en soi, la persévérance et l’abnégation sont autant d’éléments que les jeunes filles entreprenantes doivent s’outiller pour réussir et réveiller les championnes qui dorment en elles. En tout cas, l’expérience a été belle ce soir pour bon nombre de jeunes filles. Voici quelques appréciations :

Rose Armelle NIKIEMA, commerciale :

C’est une soirée qui m’a été un “PLUS”. En Afrique, on a tendance à croire que les femmes ne sont pas capables. Mais là, nous avons la preuve qu’elles sont bien capables.

” quand on veut être quelque chose, il faut croire en cette chose. Lorsque nous voulons nous lancer dans une activité, quel que soit le domaine, c’est d’abord avoir la conviction et la confiance en soi. Ce sont deux clés indispensables pour atteindre notre objectif”, a déclaré Rosa NIKIEMA.

Aline SAWADOGO : Promotrice de DANFANIMENT

“Le thème de ce soir était pour booster les jeunes filles, pour qu’elles aient confiance en elles- mêmes, entreprendre d’elles-mêmes et faire tomber les barrières autour d’elles. A l’endroit de celles qui n’ont pas pu participer, c’est de leur dire que l’entreprenariat n’est pas facile. Mais il faut oser, avoir confiance en soi et se donner les moyens d’y parvenir.”

La soirée a pris fin par un mini défilé de mode chapeauté par Oum’C et un cocktail pendant lequel, les participantes pouvaient circuler et se faire de nouveaux contacts.

Rendez-vous est pris pour d’autres aventures, probablement en décembre pour le dernier AFTER WORK de l’année 2019

Voir aussi

Programme de la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo

Voilà 21 ans que nous sommes débout ensemble pour exiger vérité et justice pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *