Accueil / A la Une / Musique : Clôture des activités de vacances à l’Association AMEM

Musique : Clôture des activités de vacances à l’Association AMEM

L’Association musicale des enfants du Monde (AMEM)  a clos ses activités de vacances ce samedi 06 septembre 2019. La cérémonie qui s’est déroulée en présence des parents d’élèves, du corps professoral et du Naaba Tanga de Yalguin a été l’occasion pour les stagiaires de montrer ce qu’ils ont appris durant ces vacances

” Maria a fait du bon travail, l’initiative est vraiment à saluer”, a déclaré le Naaba Tanga de Yalguin.

Pour la présente édition, les stagiaires ont été particulièrement initiés au piano. Après 04 mois de stage, les stagiaires dont l’âge est compris entre 03 à 17 ans ont montré à leurs parents ce qu’ils ont appris. Le “Ditanyè”, “Frère jacques, ” au clair de la lune”, “Joyeux anniversaire” et bien d’autres classiques ont été brillamment interprétés pas les apprenants. La soirée n’a pas été seulement que chansons et musique. Le théâtre et le conte étaient au rendez-vous avec des thèmes d’actualité portant sur la solidarité et la cigarette en milieu scolaire, toute chose qui a retenu l’attention du Naaba Tanga de Yalguin. ” Maria a fait du bon travail, l’initiative est vraiment à saluer”, a déclaré le Naaba Tanga de Yalguin.                                                

“C’était un peu difficile”, nous confie Roxanne SAWADOGO, la plus jeunes des stagiaires. “J’ai appris à jouer au violon. Aujourd’hui, je peux jouer “joyeux anniversaire”, “le papillon rose”, “bienvenu”, “j’ai envie de dire…”, a-t-elle poursuivi toute enthousiaste.

Sali TIENDREBEOGO :  Parente d’élèves

“Franchement, nous ne sommes déçus parce qu’effectivement, les enfants à travers ces activités s’épanouissent bien. Ils apprennent pas mal de choses qui développent leur intellect et contribue à leur éveil. J’encourage tous les parents à inscrire leurs enfants, à faire confiance à l’école et à toute l’équipe.

Comme toutes les autres écoles de formation, l’école de musique dirigée par Maria BERENS connait également des difficultés. Le souhait de l’association est véritablement de trouver un partenariat solide et soutien financier pour pouvoir honorer le loyer et les autres charges récurrentes.

” Le loyer nous revient cher. C’est très difficile pour nous de tenir” déclare Maria BEHRENS. “Ce serait bien qu’on soit un jour dans nos propres locaux. Si on est toujours dépendant du loyer, à long terme ce n’est vraiment pas bon” a-t-elle ajouté.

La cérémonie de restitution s’est terminée par une remise d’attestation aux apprenants.

Voir aussi

Deuil national: La gendarmerie fait taire la musique dans un bar à Solenzo

Ouagadougou, 9 nov. 2019 (AIB) – La gendarmerie de Solenzo, dans la province des Banwa, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *