Accueil / A la Une / Musique : « Conviction », le nouvel album de Taz Faoul

Musique : « Conviction », le nouvel album de Taz Faoul

Le samedi 19 septembre 2020 à Guitare Bar, Taz Faoul a officiellement lancé son deuxième album baptisé « conviction ». Parrainé par Madame Jacqueline Zongo, la cérémonie de dédicace a réuni les amis, les parents et les mélomanes de l’artiste.

Taz Faoul est de retour  sur la scène musicale après quelques années de recul dû à un accident de circulation qui a freiné ses activités.

Ce samedi 19 septembre, Guitare Bar a refusé du monde. Les amis, les parents et les mélomanes de l’artiste sont venus nombreux pour assister à la cérémonie de dédicace de ce deuxième opus de  Taz Faoul.

Idrissa Kaboré de son nom  à l’état civil fait surface avec cet album  intitulé « conviction ». Dupliqué par la structure BERGER AFRICA, cet album de onze (11) titres évoque la paix, l’unité nationale et l’éducation.

A travers son titre « Terrorisme 1 », il soutient les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui luttent contre les terroristes au péril de leurs vies. Par ailleurs, il dénonce ce mal comme étant  une forme de colonialisme  avec le titre « Terrorisme 2 ». Pour lui, les armes utilisées par les terroristes viennent de l’Europe.

« J’aborde un message de paix, d’unité nationale et je combats aussi le terrorisme », a affirmé Taz Faoul.

L’artiste dénonce en outre le système politique français adopté par les dirigeants africains. « Je ne suis pas anti-français, je suis contre le système politique français », se démarque-t-il. Un système qui, pour lui, ne fait que reculer le développement des Etats africains.

L’artiste rend hommage également à la radio Savane Fm pour le travail abattu depuis maintenant 20ans.

Le 1er album a été payé à hauteur de cinq cent mille (500 000) F CFA par Mme Jacqueline Konaté. « Je soutiens l’artiste parce qu’il fait passer un message de paix et de cohésion sociale. C’est ma façon de l’encourager  pour la promotion de la paix au Burkina Faso », a-t-elle soutenu.

En rappel, Idrissa Kaboré a dix (10) ans de carrière musicale. Son premier album baptisé « Révélation » est sorti en 2011.Un opus de huit (08) titres dont les messages gravitent autour de la construction d’une jeunesse responsable.

L’album « conviction » est désormais sur le marché discographique au prix unitaire de 3 000F CFA.

Jeanne Z LAYA

Voir aussi

Les récréatrales : «L’hécatombe prévu n’aura pas lieu », dixit Aristide Tarnagda

La  11e édition des récréatrales a ouvert ses portes ce samedi 24 octobre 2020 dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *