Accueil / A la Une / Qui sont les treize militaires français morts au Mali ?

Qui sont les treize militaires français morts au Mali ?

Les faits

Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans une collision accidentelle de deux hélicoptères lors d’une opération de combat contre des djihadistes lundi 25 novembre.

Un drame national et humain. Derrière l’annonce des treize soldats morts lundi 25 novembre dans une opération au Mali se cache des destins personnels. Sur Twitter, le compte du chef de l’État-major de l’armée de terre a égrené le nom et les fonctions des soldats décédés afin de leur rendre un dernier hommage, précisant être « mobilisés auprès de leurs familles et de leurs frères d’armes »

Parmi les 13 victimes, sept appartenaient au 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau (5e RHC) et quatre au 4e régiment de chasseurs de Gap (4e RCH). Les deux autres victimes sont le maréchal des logis-chef Jéremy Leusie du 93e régiment d’artillerie de montagne de Varces et le sergent-chef Andreï Jouk du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol.

Les treize mimitaires morts au Mali
Le capitaine Nicolas Mégard, du 5e régiment d’hélicoptère de combat de Pau

 Le capitaine Nicolas Mégard, 35 ans, a rejoint l’armée en 2005 en tant que sous-officier d’active. Originaire de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) il est affecté au 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau en 2014.

Marié et père de trois enfants, il était habitué des opérations extérieures. Il a été envoyé quatre fois au Mali entre 2015 et 2017 dans le cadre de l’opération Barkhane. Promu au grade de capitaine en 2015, il était titulaire de nombreuses décorations honorifiques.

Source : La Croix.com

Voir aussi

Programme de la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo

Voilà 21 ans que nous sommes débout ensemble pour exiger vérité et justice pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *