Accueil / A la Une / RDP : 37 ans après, on se souvient que “Seule la vérité est révolutionnaire”. 

RDP : 37 ans après, on se souvient que “Seule la vérité est révolutionnaire”. 

” La vérité est révolutionnaire !”  ou encore ” “Seule la vérité est révolutionnaire”.  Voici deux slogans qui revenaient sur les lèvres de la plupart des militants de la Révolution Démocratique et Populaire (RDP) dans les années 84 (du secteur 5 de Ouagadougou, je précise) lorsqu’ils avaient envie de cracher comme on le dit ” le morceau”  ou de dévoiler une situation quelque peu embarrassante qui leur pesait lourd sur le cœur.

Alors, pour se libérer ou se faire bonne conscience de ce qu’ils devaient dire, c’est l’un de ces slogans qu’ils scandaient fort depuis la foule pour marquer leur décision de rompre avec le silence, la complicité et le  mensonge. 

Bien entendu, ils ne le disaient pas sans stigmatiser d’abord la bourgeoisie ou l’impérialisme :  “L’impérialisme, à bas ! “, “La Bourgeoisie, à  bas ! “. 

Et quand ceci était dit, c’est tout comme si le militant se sentait libéré de toutes contraintes.  

Ext-vidéo de la cérémonie de dédicace du livre du Président Jean Baptiste OUEDRAOGO

Invitée à dire sa part de vérité lors de la dédicace du livre de Jean Baptiste OUEDRAOGO le 25 Janvier 2020, Odile Germaine NACOULMA, ancienne ministre dans le gouvernement du “Salut du Peuple (CSP-II)” dirigé par Jean Baptiste OUEDRAOGO, avait craché le “morceau” comme au temps de la Révolution. Toute la vérité  avait été dite sans réserve à l’endroit de son ancien Président en présence d’un parterre d’invités.

Certes que les propos ont été recueillis au cours d’une cérémonie de dédicace mais son intervention musclée nous a rappelé ces temps forts de la révolution où la peur n’avait plus de droit de citée.

Au cours de son intervention, Odile Germaine NACOULMA n’a pas dit expressément ce slogan; mais nous l’avons senti  tout de même en elle.

Enfin, son intervention laisse voir en filigrane ce qu’étaient la révolution et le comportement des CDR en ce temps.

C’est pourquoi, pour introduire cette partie témoignages en ce 37e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire du Burkina, nous avons choisi un extrait du témoignage de Odile Germaine NACOULMA qui, comme un courant d’eau  nous transporte dans la période des années 82-83, soit quelques mois seulement avant le déclenchement de la d’Août 83. (voir vidéo ci-dessus).

 

ns

Voir aussi

Exécuteur 14 se joue au CITO !

EXECUTEUR 14, voilà la pièce au programme cette semaine au CITO. Malheureusement, elle est à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *