Accueil / A la Une / SAMAB : Indépendance de la justice  et Etat de droit

SAMAB : Indépendance de la justice  et Etat de droit

Le Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè (SAMAB) a tenu  son 13ème  congrès ordinaire  le 27  juin 2020 sous le signe de l’indépendance de la justice  et l’Etat de droit. Cette rencontre  de  24h s’est déroulée  à la salle de conférence de la Direction Générale des Douanes.

13ème congrès du SAMAB : Indépendance de la justice  et Etat de droit
13ème congrès du SAMAB : Indépendance de la justice et Etat de droit

Étaient présents à l’ouverture de la cérémonie les  organisations syndicales sœurs tels le syndicat burkinabè des magistrats (SBM), le syndicat des magistrats burkinabé (SMB), le syndicat national des travailleurs de la Douane (SYNATRAD) et bien d’autres… Toutes ces organisations ont tenu à  témoigner de leur solidarité à l’endroit du  SAMAB et à l’ensemble de ses membres.  La nécessité de l’union dans la famille judiciaire pour la résolution des problèmes de la justice et le positionnement à la place qu’il faut de l’institution  judiciaire dans le paysage institutionnel du Burkina Faso est revenue sur tous les discours.

Selon Emmanuel Ouédraogo, SG sortant du SAMAB
Selon Emmanuel Ouédraogo, SG sortant du SAMAB

Selon Emmanuel Ouédraogo, SG sortant du SAMAB,  “ce congrès intervient  dans un contexte ou le dialogue social est l’un des plus médiocres du pays. A titre d’exemple, la  suspension et la retenue abusive et sauvage des salaires, la révocation d’agent public de l’Etat, intimidations des agents, le problème de l’IUTS ect. Toutes ces actions selon le SG  montrent une volonté d’oppression, un manque de volonté réelle de dialogue pour pouvoir discuter des questions qui tiennent à cœur les travailleurs tant  pour le public que le privée.”

Et face à ces défis, le Secrétaire Général a ajouté que la seule voie de salut  qui reste est l’unité syndicale en renforçant  l’indépendance de  la magistrature d’où le choix du thème “Syndicalisme, indépendance de la justice et Etat de droit”.

KABORE S  Antoine ex Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè(SAMAB)
KABORE S  Antoine ex Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè(SAMAB)

Au programme de ce 13ème congrès, un  panel autour qui sera présenté par KABORE S. Antoine, Ex Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè(SAMAB). 

“ce thème permet de savoir comment on peut appréhender le syndicalisme dans le contexte dans lequel le pays se trouve. Quels sont les liens entre le  syndicalisme et l’indépendance de la justice dans un Etat de droit” a rappeler le SG.

Les membres du 13èmes congrès du SAMAB
Les membres du 13èmes congrès du SAMAB

Deux sous thèmes seront également abordés lors des travaux dont l’un portant sur  l’indépendance de la justice et l’Etat de droit et le deuxième  sur le regard extérieur de l’action syndicale dans la magistrature et l’indépendance de la justice. Ces deux sous-thèmes seront respectivement animés par Me Titenga et M. Pascal BENON, représentant du Président du Faso au conseil supérieur de la Magistrature.

 

Voir aussi

Dossier VAO : Le pire est à craindre …

Le Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) est privé d’électricité depuis déjà 5 jours. Cette interruption …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *